dimanche 20 août 2017 - 01:42:45

Les fêtes traditionnelles du début du printemps attirent de nombreux visiteurs

Imprimer

Hanoi (VNA) – Le printemps, c’est la saison des fêtes. Une bonne occasion pour les touristes de découvrir les traits culturels distingués de diverses localités du Nord au Sud.

A Thai Nguyen, le thé est roi. Photo : internet

La fête "Saveurs et couleurs de thé du printemps" a débuté le 18 février dans la commune de Tân Cuong, province de Thai Nguyên (Nord), en présence de nombreux visiteurs.

Cet événement annuel a pour objet d'honorer le théier et sa culture à Tân Cuong, région bien connue des amateurs de cette boisson. L'occasion aussi de rencontres et d'échanges entre agriculteurs, producteurs et passionnés du thé de Thai Nguyên, de Tân Cuong notamment.

Comme à l'accoutumée, la fête comprend de nombreuses activités telles que rites de procession du plus beau et plus vieux théier, démonstrations de tambours, dégustation du thé, danses de la licorne, jeux populaires... En particulier, il y a un concours de torréfaction du thé selon la méthode artisanale des villages de la commune de Tân Cuong.

Le thé de Tân Cuong a reçu l'Indication géographique protégée (IGP) par le Département de la propriété intellectuelle du ministère vietnamien des Sciences et des Technologies. L'IGP porte sur les six communes de Tân Cuong, Phuc Xuân, Phuc Triu, Phuc Hà, Quyet Thang et de Thinh Duc (ville de Thai Nguyen).

Pour présenter les traits culturels les plus éminents de l’ethnie Dao aux visiteurs, à l’occasion du printemps de l’Année du Singe, la cérémonie de "câp sac" ou la cérémonie de passage à l’âge adulte des jeunes Dao rouges a été reconsitutée le 18 février au district de Sa Pa, province septentrionale de Lào Cai.

Le thây cung (sorcier spécialisé dans les cérémonies de culte) donne aux jeunes hommes les leçons de morale. Photo: VNA

Pour les hommes de l’ethnie Dao, la cérémonie "câp sac" est obligatoire. C’est seulement après qu’un homme est considéré comme tel.

L’ethnie Dao perpétue de génération en génération la cérémonie "câp sac". Ce rite original qui ​a lieu au 11e mois, 12e mois ou au 1er mois du calendrier lunaire, porte de précieuses valeurs culturelles de cette ethnie qui a élu domicile le long des frontières ​avec la Chine et le Laos, dans les provinces de Hà Giang, Tuyên Quang, Lào Cai, Yên Bai, Bac Kan...

Une cérémonie "câp sac" exige de longs préparatifs. En effet, les familles de la lignée doivent se réunir un an auparavant afin de fixer les bonnes dates. En d’autres termes, il faut être sûr que les gens seront libres de tous travaux champêtres. Avant la cérémonie, les Dao doivent tout préparer : alcool, viande, riz..., mais aussi s’assurer que les participants seront en forme pour accomplir l’ensemble des rites qui les attendent.

Une cérémonie "câp sac" débute par le rite de présentation aux ancêtres (les organisateurs de la cérémonie sacrifient un cochon et en font offrande aux ancêtres). Ensuite, les thây cung - sorciers spécialisés dans les cérémonies de culte - doivent purifier l’espace avant de frapper le tambour pour inviter les ancêtres à venir assister à la cérémonie. Les sorciers font un rapport aux ancêtres, présentant les raisons de la cérémonie. Après les prières et autres demandes adressées aux divinités, les sujets principaux de la cérémonie, les jeunes hommes, écoutent attentivement les leçons de morale qui leur sont inculquées. Désormais, ils sont considérés comme des hommes à part entière et bénéficient d’un grand crédit auprès de leur famille, lignée et communauté pour se charger d’affaires importantes. Les rites religieux laissent la place aux réjouissances, avec un grand banquet réunissant tous les invités.

Une cérémonie "câp sac" dure au minimum trois jours et trois nuits. Plus les participants sont nombreux, plus les organisateurs s’attireront la bonne fortune.

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a ​inscrit la cérémonie "câp sac" au patrimoine culturel immatériel national.

Durant les 17 et 18 février, des milliers d'habitants locaux et de touristes se sont rendus au district de Hàm Yên, dans la province septentrionale de Tuyên Quang pour y assister à la fête des combats de buffles.

Photo : VNA

Seize buffles se sont qualifiés pour la phase finale. Et c'est le fier animal de la famille de Duong Viêt Hoàng, domiciliée au district de Bac Quang, province de Hà Giang, qui a eu raison de tous ses adversaires pour remporter le premier prix doté d'une prime de 80 millions de dôngs.

Cette année, le buffle qui a remporté la victoire sera ​destiné à la reproduction. Après la fête, tous les buffles ayant perdu seront sacrifiés pour la cérémonie de culte pour prier une bonne récolte dans l’année.

La fête traditionnelle de combats de buffles du district de Hàm Yên a lieu chaque année au début du printemps.

Le 18 février, la cérémonie d’offrande d’encens ​en mémoire du 741e anniversaire de la date où le général commandant Pham Ngu Lao mit ses troupes en corps de bataille, et l’ouverture de la fête du temple Phù Ung, ont eu lieu dans la commune éponyme, au district d’An Thi, province de Hung Yên.

Pham Ngu Lao (1255-1320) ​est un général de la dynastie des Trân pendant les règnes consécutifs des trois empereurs Nhân Tông, Anh Tông et Minh Tông. Il a grandement contribué à repousser l’invasion mongole pour protéger le pays. Pham Ngu Lao est toujours considéré comme l'un des chefs militaires les plus capables de la dynastie des Trân et de l'histoire du Vietnam. Après sa mort, la cour royale a construit un temple sur sa terre natale.

Chaque année, la fête du temple Phù Ung a lieu du 11e au 13e jour du premier mois lunaire. Au cours des jours de fête, des activités culturelles et sportives ont lieu.

Selon le Service de la ​Culture, des ​Sports et du ​Tourisme de la province de Dak Lak, sur les Hauts Plateaux du Centre, cette localité a accueilli plus de 80.000 visiteurs vietnamiens et étrangers depuis le début du printemps pour une recette estimée à 4,015 milliards de dôngs.

Le 18 février dernier, la fête de la pagode Ong a officiellement débuté au hameau Nhi Hoa, commune de Hiêp Hoà, la ville de Bien Hoà, province de Dông Nai (au Sud).

Cette fête ​se poursuit jusqu’au 13e jour du premier mois lunaire, soit le 20 février, avec diverses activités par exemple la cérémonie d’offrande d’encens aux génies pour prier une année de clémence météorologique, la paix et la prospérité. Chaque année, cette fête attire environ 100.000 visiteurs. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres