Hanoi (VNA) – Les entreprises de tranformation de crevettes, produit qui représente environ 45% du chiffre d’affaires à l’export de la filière aquacole vietnamienne, espèrent que les fêtes de fin d’année doperont leurs exportations.
 
Les meilleures crevettes sont destinées à l’export. Photo: VNA


De janvier à mars, le Vietnam a exporté ses crevettes vers 68 marchés, notamment le Japon, l’Union européenne, les États-Unis, la Chine, la République de Corée, le Canada, l’Australie, l’ASEAN, Taïwan (Chine) et la Suisse, lesquels représentent 95,4% de ses exportations.

Dire que l’exportation de crevettes est favorable n’est pas tout à fait exact. Car certains marchés, dont australien, ont durci leurs règles. Cependant la situation s’éclaircit sur d’autres marchés, à l’instar de plusieurs pays d’Asie comme le Japon, la Chine et la République de Corée, a estimé Nguyên Minh Hông, de la compagnie par actions des produits aquatiques de Cà Mau.

En particulier, le marché d’exportation de crevettes s’échauffera à l’approche des fêtes de Noël en Europe. Le troisième trimestre sera ainsi associé à un pic de commandes comme les entreprises de l’Union européenne prépareront des stocks importants pour faire face au rush des achats, a-t-il ajouté.

Après une croissance de 6,7% en 2016, les exportations vietnamiennes de crevettes ont ralenti au premier trimestre avec 618 millions de dollars, l’équivalent de la même période de l’année dernière.

Par rapport à plusieurs pays exportateurs de crevettes dans la région, voire au monde, la crevette vietnamienne est très prisée par les consommateurs, a fait savoir Pham Hoàng Giang,  chef de l’agence de l’aquaculture de la province de Bac Liêu.

Mais des entreprises attirées par l’appât du gain avaient acheté des crevettes contaminées par des antibiotiques pour la transformation, ce qui a plus ou moins terni cette bonne image. Il faut donc leur faire prendre conscience du problème d’utilisation et de consommation de matières premières, a-t-il indiqué.

Le Vietnam est aujourd’hui le plus grand exportateur de crevettes au monde et le troisième plus important producteur après la Chine et l’Indonésie. Le pays souhaite porter à 10 milliards de dollars le montant de ses exportations de crevettes en 2025

Le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Vu Van Tam, a estimé que la modernisation technologique de la filière est indispensable pour accroître la qualité du produit, augmenter le rendement et contrôler la bonne santé des élevages. Les débouchés commerciaux doivent être élargis et les mesures nécessaires doivent être prises pour contrer le protectionnisme de certains pays.  – VNA