Le café, une plante industrielle importante au Tây Nguyên. Photo : VNA

 

Dak Lak (VNA) – Malgré  maintes difficultés dues aux calamités naturelles, la situation socio-économique du Tây Nguyên (Hauts plateaux du Centre) continue de se développer. La vie matérielle et spirituelle des ethnies locales s’améliore de plus en plus et la défense, la sécurité sont bien garanties.

Selon Diêu Kré, chef adjoint permanent du Comité de pilotage pour le Tây Nguyên, depuis 2011, le PIB de cette région a conn​u une croissance annuelle de 8%. Son PIB en 2015 a augmenté de 3,6 fois par rapport à celui ​ de 2010. La structure économique régionale s’est transformée suivant l’orientation de diminuer la p​art des secteurs agricole, sylvicole, des produits aquatiques et d’augmenter celle du secteur des services. Le revenu moyen per capita a atteint 36,15 millions de dôngs par an, soit 80% du celui du pays.

S’agissant de la production agricole, elle connaît un développement stable suivant l’orientation d’augmenter la proportion de l’élevage, des services agricoles et l’intensification de l’application des hautes technologies.

Sur le plan touristique, ​les potentiels ​sont bien exploités avec des recettes en hausse d’environ 13% par an.

Le réseau des axes de communication d Tây Nguyên dispose d’une longueur totale de 39.812km, représente 7,33% du pays. L’élargissement de la route Ho Chi Minh (le tronçon traversant le Tây Nguyên), le reclassement de l’aéroport de Pleiku (à Gia Lai), d​e celui de Buôn Ma Thuôt (à Dak Lak) et de bien d’autres nationales, d’axes traversant des communes ont contribué à accélérer la production, ​à améliorer les conditions de  vie des habitants locaux.

Ces cinq dernières années, les provinces du Tây Nguyên ont réparé des centaines d’ouvrages hydrauliques, plus de 5.000km de rigoles d’irrigation. Elles ont mobilisé plus de 90.000 milliards de dôngs pour la mise en œuvre du Programme ​d’édification de la Nouvelle Ruralité. Le taux de pauvreté a été ramené de 18,92% à 7,34%.

Toujours selon le chef adjoint permanent du Comité de pilotage pour le Tây Nguyên, Diêu Kré, les provinces continuent de consolider le bloc de grande union nationale pour accélérer la croissance, la restructuration économique et accomplir les objectif​s socio-économiques ​de 2016.

Pour l’immédiat, le Tây Nguyên doit réussir ​son projet de restructuration économique lié au passage à un nouveau modèle de croissance, la restructuration agricole liée à l’édification de la Nouvelle Ruralité. La région met en œuvre la stratégie nationale pour faire face au changement climatique. La région doit prendre des mesures drastiques pour protéger ses forêts tout en améliorant le fonctionnement de ses entreprises sylvicoles

La région doit mobiliser plus des sources d'investissements au service de la connexion des infrastructures de communication entre le Tây Nguyên et les régions environnantes.

Enfin, cette région doit avoir des politiques pour la promotion de la recherche et de l'agriculture high-tech,  chercher des plantes et des animaux adaptés à ses différentes zones écologiques en vue d'accroître la valeur de production agricole et augmenter les revenus des ​paysans.

Tây Nguyên comprend cinq provinces que sont Dak Lak, Dak Nong, Gia Lai, Kon Tum et Lam Dong. -VNA