Hanoi, 8 mai (VNA) – Le Département du commerce des États-Unis (USDOC) a annoncé le 2 mai  l’ouverture d’une enquête antidumping et antisubventions sur certains coffres et armoires à outils chinois et d’une enquête antidumping sur certains coffres et armoires à outils vietnamiens.

Les enquêtes qui visent les importations sur le sol américain des coffres à outils en métal et armoires à outils à tiroirs originaires de Chine et du Vietnam, sont amorcées en réponse à une demande de Waterloo Industries, Inc.

Cette entreprise basée dans le Missouri a allégué que les coffres et armoires à outils chinois en provenance de Chine et du Vietnam ont été vendus sur le marché américain à des prix inférieurs à leur juste valeur marchande avec des marges de dumping de 21,58% et 159,99%, respectivement.

La Commission du commerce international des États-Unis (USITC) devrait pour sa part rendre publique ses déterminations préliminaires au plus tard le 26 mai prochain.

Les enquêtes se poursuivront si l’USITC estime qu’il y a une indication raisonnable que ces importations portaient un préjudice ou menaçaient de porter un préjudice considérable à la branche de production pertinente des États-Unis.

L’USDOC va announcer sa détermination en matière de droits compensateurs en juillet 2017 et sa détermination en matière de droits antidumping en septembre 2017, bien que ces dates puissent être prolongées.  Si les déterminations de l’USITC sont négatives, les enquêtes seront terminées.

Lorsque l’USDOC constate l’existence d’un dumping et d’une subvention et que l’USITC constate que les importations concernées ont causé un dommage à la branche de production américaine, l’USDOC publie une "ordonnance" antidumping imposant des mesures finales.

L’an dernier, les États-Unis ont importé des coffres à outils et d’armoires d’une valeur totale de 989,9 millions de dollars en provenance de la Chine et 77 millions de dollars en provenance du Vietnam. – VNA