Le secrétaire d’État américain John Kerry (gauche) et le Premier ministre laotien Thongsing Thammavong (droite). Photo : AP
 

Vientiane (VNA) – Le secrétaire d’État américain John Kerry, en visite officielle au Laos, a eu le 25 janvier un entretien avec le vice-Premier ministre et ministre laotien des Affaires étrangères, Thongloun Sisoulith.

Ils ont abordé de nombreuses questions importantes afin de renforcer la coopération bilatérale dans divers domaines tels que la neutralisation des engins explosifs datant de la guerre, l’éducation, la santé, la lutte contre l​a drogue, l’environnement, l’économie, etc.

Ils ont également discuté de la coopération pour la sub-région du Mékong, ainsi que de la collaboration dans le cadre de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) dans le contexte ​où le Laos en assume la présidence tournante en 2016, la première année après la création de la Communauté de l’ASEAN. Ils se sont en outre entretenus ​concernant les préparatifs du Sommet spécial ASEAN - États-Unis prévu en février aux États-Unis, où les parties mettront en œuvre leur partenariat stratégique pour 2016-2020. Les deux chefs de la diplomatie américaine et laotienne ont de plus abordé la question des préparatifs de la prochaine visite historique du président Barack Obama au Laos à la fin de cette année.

Le même jour, le Premier ministre laotien Thongsing Thammavong a reçu John Kerry. Appréciant la coopération bilatérale dans plusieurs domaines, le dirigeant laotien a insisté sur la nécessité de la resserrer pour transformer les accords bilatéraux en plans et programmes d’action concrets.

Après sa rencontre avec le Premier ministre laotien, le secrétaire d’État américain a déclaré que le Laos voulait voir les droits maritimes être respectés et une situation sans renforcement de la présence militaire en Mer Orientale. Répondant à la presse, John Kerry a souligné que le Premier ministre Thongsing Thammavong avait clairement indiqué qu’il souhaitait une ASEAN solidaire, un respect des droits maritimes tout en évitant la militarisation et les conflits.

Le Laos est le président de l’ASEAN en 2016 et sera le pays hôte d’un sommet de l’entité régionale avec la participation de dirigeants américains et chinois. -VNA