Le président philippin Rodrigo Duterte. Photo: Internet

Washington (VNA) – L’ambassade des Etats-Unis à Manille a déclaré dimanche qu'elle travaillera avec l'administration du président philippin Rodrigo Duterte pour répondre à toutes les préoccupations après la déclaration donnée par ce dirigeant sur la fin d'un pacte qui permet aux troupes américaines de visiter les Philippines.

Le président Rodrigo Duterte a critiqué Washington ​dans une affaire, selon laquelle une agence d'aide américaine avait reporté un vote sur le renouvellement d'un important plan d'aide au développement pour les Philippines, en raison des préoccupations importantes dans la garantie des droits de l’homme dans ce pays.

Bien qu'aucune décision sur le paquet d'aide n'ait été prise, Rodrigo Duterte a demandé le 16 décembre aux États-Unis de "se préparer à quitter les Philippines et se préparer à l'abrogation du Visiting Forces Agreement (VFA)".

Signé en 1998, le VFA permet aux États-Unis de se rendre aux Philippines pour des manœuvres militaires conjointes ou soutenir ce pays dans la lutte contre le terrorisme. -VNA