Les électeurs ont plébiscité les séances de questions-réponses à l’Assemblée nationale qui ont débuté lundi et été retransmis en direct à la Télévision du Vietnam et à la radio La Voix du Vietnam, saluant les efforts visant à rénover et améliorer la qualité des actions parlementaires et l’efficacité de la gouvernance étatique. 

Le président de l’Assemblée nationale Nguyên Sinh Hung donne le "la" des séances de questions-réponses. Photo: VNA​

Contrairement à l’accoutumée, lors des ces séances, l’Assemblée nationale n’a pas désigné à l’avance celui en charge de répondre aux questions des députés et les questions n’ont pas été regroupées par thématiques générales.

Dans son discours d’ouverture, le président de l’Assemblée nationale Nguyên Sinh Hung a demandé de faire le bilan de la mise en œuvre des résolutions de l’Assemblée nationale sur les supervisions thématiques et les interpellations depuis le début de la 13e législature jusqu’à 2015.

«Cette fois-ci, les séances d’interpellation impliqueront beaucoup de personnes, et notamment le président de la République, le président de l’Assemblée nationale, le Premier ministre, les membres du gouvernement, les présidents de la Cour populaire suprême et du Parquet populaire suprême. Ce nouveau dispositif vise à rendre plus efficace les activités de l’appareil d’Etat du niveau central au niveau local. Je demande aux députés de se pencher  directement sur les problèmes, de les régler pour répondre aux attentes de la population», a-t-il déclaré.

Le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phu devant l'Assemblée nationale. Photo:VGP

 

Montant au créneau, le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a présenté le rapport du gouvernement sur la mise en œuvre des résolutions de l’Assemblée nationale sur les supervisions thématiques et les interpellations depuis le début de la 13e législature jusqu’à 2015.

«Le rapport de 15 pages du gouvernement a abordé assez intégralement les activités du gouvernement, surtout la mise en œuvre des résolutions de l’Assemblée nationale. «Le gouvernement a franchement reconnu ses responsabilités », a observé le député Trân Ngoc Vinh de la ville de Hai Phong.

Il a souligné le fait que le gouvernement a réussi à doper la croissance, à 6,5%, un record depuis cinq ans, à stabiliser la monnaie vietnamienne, le dông, et à ramener les créances douteuses de 17% de l’encours total de la dette à un faible ratio.

«Evaluer justement et de manière assez objective la situation et en particulier dans son rapport sommaire, le gouvernement expose non seulement les acquis, mais également les lacunes dans ses activités»,  a renchéri le député Pham Tât Thang, de la province de Vinh Long (Sud), interrogé par l’Agence vietnamienne d’information (VNA).

 «En se basant sur 8 résolutions qui ont été adoptées lors des sessions parlementaires précédentes, les députés pourront questionner les membres du gouvernement sur n’importe quel sujet. Ces derniers sont donc appelés à  préparer tous les dossiers», a indiqué Nguyên Hanh Phuc, chef du bureau de l’Assemblée nationale.

Les questions posées par les députés ne concernent pas uniquement les problèmes actuels, mais également l’examen des promesses et engagements faits par les membres du gouvernement depuis le début de la législature, en 2011.

La députée Truong Thi Anh, de Hô Chi Minh-Ville, se prononce à l'Assemblée nationale. Photo: VNA

 

Elles portent essentiellement sur quatre thématiques : l’impact des résolutions de l’Assemblée nationale sur le gouvernement et les ministères et collectivités locales concernant les secteurs politico-économique, socio-culturel, défensif et sécuritaire ; l’évaluation de la mise en œuvre de ces résolutions par le gouvernement, la Cour populaire suprême et le Parquet populaire suprême ; l’identification des lacunes à combler et des promesses non tenues ; et enfin, la supervision de l’application des résolutions de l’Assemblée nationale.

«Il s’agit d’une rénovation salutaire de la conduite de ses séances de questions-réponses pour  réévaluer », s’est félicité Trân Ngoc Vinh, député de Hai Phong (Nord).

 Les séances de questions-réponses ont attiré une attention particulière des électeurs. «Les électeurs qui sont paysans ont pu suivre en directe ces séances à la télévision et assister à une atmosphère ouverte, démocratique et franche à l’Assemblée nationale, ce qui est très réjouissant », s’est enthousiasmée Hoàng Thi Lan, un paysan domicilé dans la commune de Hung Trung, district de Hung Nguyên, province de Nghê An (Centre).

Après ces séances de questions-réponses, l’Assemblée nationale adoptera une résolution qu’elle remettra à la prochaine législature en vue d’une supervision continue. C’est une grande première, selon Nguyên Hanh Phuc, chef du bureau de l’Assemblée nationale. – VNA