samedi 19 août 2017 - 01:32:04

Les droits des ethnies minoritaires sont assurés

Imprimer

L'expert indépendant de l'ONU sur les questions relatives aux minorités, Mme Gay McDougall, a vivement apprécié le fait que le Vietnam considère la communauté des ethnies minoritaires comme une part intégrante de la nation vietnamienne.

Lors de la session de discussion du Conseil des droits de l'homme de l'ONU qui a eu lieu mardi à Genève (Suisse), elle a effectué un rapport oral de sa visite au Vietnam en juillet 2010.

Remerciant le gouvernement vietnamien pour son invitation et son étroite coopération, elle a salué la ferme volonté politique ainsi que les politiques, mesures et programmes du gouvernement afin de garantir les droits des ethnies minoritaires en tous domaines, et notamment de la volonté politique de réduire les importants écarts sur le plan socioéconomique qui existent entre ces minorités, défavorisées, et l'ethnie majoritaire des Kinh.

Elle a estimé que le Vietnam possédait une expérience certaine en matière de refus de la misère chez les ethnies minoritaires, même si le pays fait face aux problèmes avec un taux de foyers pauvres en hausse, la nécessité de créer des emplois et d'améliorer la qualité de l'éducation pour ces populations.

En réponse à son rapport, l'ambassadeur Vu Dung, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, de l'Organisation mondiale du commerce et d'autres organisations internationales à Genève, a souligné que dans un esprit de dialogue et de coopération, le gouvernement vietnamien avait créé des conditions propices pour la visite de Mme Gay McDougall, au Viet Nam, la considérant comme une opportunité pour son pays comme pour les organisations internationales de revoir les tâches à mener eu regard des minorités ethniques.

Il a affirmé que les droits des ethnies minorotaires étaient garantis, et que le droit au développement était une priorité majeure du Vietnam, ce qui pouvait se constater non seulement dans les dispositions légales mais aussi dans les politiques et programmes nationaux mis en oeuvre par le gouvernement, et étaient reconnus par la communauté internationale, en particulier en matière de refus de la misère, d'éducation, de santé publique, de création d'emploi, ou encore de préservation de la culture de ces ethnies.

Le diplomate vietnamien a estimé que son pays connaîssait des difficultés pour assurer complètement les droits de l'ensemble de la population, dont les ethnies minoritaires, en raison du fait que la plupart d'entre elles vivent en zone montagneuse, reculée et lointaine, ainsi qu'en raison des moyens limités dont dispose un pays en voie de développement.

Il a insisté sur le fait que les 54 ethnies du Vietnam vivent ensemble en paix et en harmonie, et qu'elles s'entraident. L'Etat s'efforcera encore d'améliorer le niveau de vie et de garantir les droits des populations minoritaires, a-t-il indiqué, affirmant qu'il poursuivra également sa coopération comme le partage de son expérience en ce domaine avec l'ONU et d'autres pays.

Les délégués des pays ont particulièrement apprécié les résultats de la visite de Mme Gay McDougall comme l'esprit de dialogue et de coopération constructive du gouvernement vietnamien au sein de l'ONU en matière de droits de l'homme. - AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres