Les dirigeants des 10 pays membres de l'ASEAN signent la Déclaration de Kuala Lumpur en novembre en Malaisie. Photo : VNA
 

Hanoi (VNA) – La fondation de la Communauté de l’ASEAN à la fin de l’année sera un événement important pour la région. Pour le Vietnam qui en est membre, elle est d’autant plus significative qu’il fête cette année le 20e anniversaire de son adhésion à l’ASEAN.

Selon le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, les relations entre l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et le Vietnam sont interactives et mutuellement bénéfiques. Le Vietnam a eu des contributions considérables aux réalisations de l’ASEAN, lesquelles sont reconnues par les autres pays membres.

Dans un article sur la création de la Communauté de l’ASEAN et les contributions du Vietnam, le vice-Premier ministre a rappelé que l’adhésion à l’ASEAN en 1995 avait ouvert la voie pour lever l’embargo et s’intégrer à la communauté régionale et internationale.

« Devenir un membre de l’ASEAN a permis de promouvoir l’amitié, la paix et la coopération entre le Vietnam et les pays de la région dans plusieurs domaines tels que politique, diplomatie, sécurité, économie, culture et société, ainsi que de générer de nouvelles opportunités et perspectives de développement », a écrit Pham Binh Minh.

L’adhésion à l’ASEAN a également amélioré le statut du Vietnam sur la scène régionale et internationale. Ces 20 dernières années, le Vietnam est progressivement parvenu à la maturité pour devenir aujourd’hui un membre actif qui participe à la définition de « règles de jeu communes ». Par ailleurs, la participation aux activités de l’ASEAN a constitué une des bases pour la réforme de la pensée dans l’application de la politique extérieure du pays. Et inversement, le Vietnam a beaucoup contribué aux avancées du bloc régional.

Le 6e Sommet de l’ASEAN à Hanoi en 1998 ​fut sa première contribution, trois ans après son adhésion à l’association. Ce sommet a témoigné des efforts des pays membres, particulièrement du Vietnam, pour aboutir à la Déclaration de Hanoi et au Programme d’action de Hanoi, confirmant la volonté commune de traverser côte à côte la période difficile après la crise financière 1997-1998.

Lors de ce même sommet, le Vietnam est parvenu à accélérer la décision d​e faire du Cambodge​ le 10e membre de l’association, réalisant le rêve d’unir les 10 pays d’Asie du Sud-Est à l’époque sous le même toit de l’ASEAN. Cela a été « la première brique de l’édification de la Communauté de l’ASEAN », a estimé Pham Binh Minh.  

En tant que président du Comité permanent de l’ASEAN en 2000-2001, le Vietnam est parvenu à faire de la réduction des écarts de développement une priorité régulière de l’ASEAN, avec la Déclaration de Hanoi 2001. Dans le processus d’édification de la Communauté de l’ASEAN, la réduction des écarts de développement a permis une meilleure intégration des pays membres en vue d’une prospérité commune.

Après ces réalisations, le Vietnam a continué sa large participation aux activités de l’ASEAN en tous domaines, de la politique à l’économie en passant par la sécurité, la culture, la santé, l’éducation et l’environnement. Il a contribué à l’élaboration de conventions importantes de l’ASEAN telles que la deuxième Déclaration de la Concorde de Bali (2003), le Programme d’action de Vientiane (2004), la Charte de l’ASEAN (2007) et la Feuille de route pour une Communauté de l’ASEAN (2009-2015).

En 2010, le Vietnam a été particulièrement apprécié par les autres pays en tant que président de l’ASEAN. Pour la première fois, 10 sommets entre l’ASEAN et des partenaires ont été organisés à Hanoi, définissant de grandes orientations de développement de leurs relations. Les Etats-Unis et la Russie ont été invités à participer au Sommet de l’Asie de l’Est (EAS). Avec ces jalons, 2010 ​fut une année charnière de l’ASEAN dans son processus de resserrement des liens régionaux.

Faisant suite à ce succès, le Vietnam a continué de contribuer à l’élaboration et à l’application des conventions stratégiques de l’ASEAN, dont la Déclaration sur la Communauté de l’ASEAN dans la communauté mondiale des nations de 2011, la Déclaration du Sommet de l’Asie de l’Est sur les principes des relations mutuellement bénéfiques de 2011, la Déclaration de l’ASEAN sur les droits de l’homme de 2012 et la Vision de la Communauté de l’ASEAN pour 2025.

La création de la Communauté de l’ASEAN ​aboutira à une association plus dynamique et plus resserrée. « Elle apportera de grands intérêts aux pays membres », a souligné Pham Binh Minh, ajoutant que le Vietnam fera de son mieux pour une Communauté de l’ASEAN solidaire et puissante.

L'ASEAN a été fondée en 1967. Elle comprend l'Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande, Singapour, les Philippines, le Brunei, le Vietnam, le Myanmar, le Laos et le Cambodge. -VNA