samedi 19 août 2017 - 06:58:03

"Les choses qui demeurent à jamais" ravive patriotisme et fierté nationale

Imprimer

 

Le concert national «Diêu con mai» 2015. Photo: VNA

Point d’orgue des nombreuses activités culturelles organisées à l’occasion de la Fête nationale, le concert national Diêu con mai (Les choses qui demeurent à jamais) a eu lieu mercredi après-midi à l’Opéra de Hanoi, en présence de la vice-présidente de l’Assemblée nationale Tong Thi Phong.

Organisé  pour la première fois en 2009, ce concert est devenu un événement très attendu par le public de tous les âges, en particulier les personnes âgées et les anciens combattants.

S’exprimant à cette occasion, le vice-ministre de l’Information et de la Communication Truong Minh Tuân a souligné qu’il y a 70 ans, le Président Hô Chi Minh avait lu la Déclaration d’indépendance donnant naissance à la République démocratique du Vietnam. "Et nous continuons de réaliser le rêve de l’Oncle Hô via des œuvres sur le patriotisme, l’amour et la fierté nationale", a-t-il affirmé.

Placé sous la baguette du chef d’orchestre Lê Phi Phi, le concert a présenté au public des chants révolutionnaires bien connus afin d’exprimer la reconnaissance envers les sacrifices des générations précédentes pour édifier le pays d’aujourd’hui.

L’événement a commencé par la chanson Tô quôc (Patrie), écrite par Hô Bac en 1960 à l’occasion de la 15e Fête nationale. Elle a été interprétée par Trong Tân et un chœur. Ont suivi les œuvres Vinh quang hôn dân tôc (Gloire de la nation), Tiêng hat giua rung Pac Bo (​Chanson au milieu de la forêt de Pac Bo), Bam biên que huong (S'attacher à la mer du pays natal), Dât nuoc tinh yêu (Amour de pays)... -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres