Can Tho (VNA) - Autrefois membres d’un club d’anglais, les étudiants de l’Université de Cân Tho dans la ville éponyme (Sud) ont fondé le groupe caritatif 500+. Leur objectif : organiser des activités sociales et communautaires pour les enfants les plus démunis. À lire, le bon geste des jeunes enthousiastes dans la deuxième grande ville du Sud.

Le groupe de charité 500+ au Festival culturel Vietnam-Japon en novembre 2016.

Vers la fin de 2015, cinq étudiants enthousiastes des activités sociales et humanitaires ont fondé dans la ville de Cân Tho (Sud) un group caritatif regroupant les étudiants de l’Université de Cân Tho. Depuis, le nombre des membres bénévoles a augmenté à plus de 150 personnes qui comprennent des professeurs, des disciples, des docteurs ou des ingénieurs, etc. venant de tous les coins de la ville.

Selon le membre Nguyên Ngoc Phuong Vy, le nom du groupe a pour origine sa première activité. Ce jour-là, ils ont décidé de vendre des articles courts faits à la main afin de recevoir une petite somme pour l’achat de 500 cahiers aux élèves de l’École primaire Hung Phu 1 dans l’arrondissement Cai Rang. Incroyablement, ils ont reçu plus de 800 cahiers, le groupe a donc choisi le nom 500+ pour se souvenir de cet événement inoubliable.

Depuis, les membres du groupe commencent à publier leurs activités via les réseaux sociaux afin de recevoir davantage d’aides caritatives. Leur fonds s’est bien agrandi, de sorte que le groupe ait pu acheter des tenues de sport pour plus de 20 élèves démunis de ladite école primaire. Il a notamment pu payer les frais de scolarité et de papeterie pour Truong Nhât Quang, un collégien démuni de 14 ans infecté par la méningite.

Récemment, le groupe 500+ a participé au Deuxième échange culturel Vietnam-Japon à Cân Tho en novembre 2016 en exposant des jolies grues en Origami. Le membre Lâm Bao Nhi, a partagé que tout le monde s’était préparé pendant plus de 2 mois. «Notre objectif initial était de simplement présenter le groupe. Mais le succès était inattendu», a-t-elle dit. En effet, les grues s’étaient toutes vendues, et le groupe a dû apporter 14.000 grues en plus, soit 6 fois de plus que leur prédiction. La somme acquise sera utilisée pour des activités caritatives à l’occasion du Têt 2017.

Le geste merveilleux des jeunes aux cœurs en or

Chacun des 5 membres fondateurs du groupe est chargé des différents travaux. Le groupe n’a pas de «vrai» leader, tout le monde est conscient de ses propres responsabilités. Ces activités caritatives ont aussi permis aux membres de mieux vivre en communauté. Par exemple, Jiro, un membre mélancolique à cause de problèmes familiaux, arrive maintenant à être ouvert à tout le monde. De même, Cody, un élève autrefois violent et turbulent peut à présent mieux se contrôler après plusieurs activités du groupe. «Parfois, lorsque nous n’arrivons pas à terminer notre travail, nous pensons aux enfants démunis. Cela nous encourage à continuer et nous pouvons surpasser nos limites», déclare Trân Thi Chuc Xuân.

De nouvelles activités seront mises en disposition en 2017 par le groupe 500+ dont des petites conférences sur la communication, et des cours d’anglais et de musique gratuits pour les enfants démunis à Dông Nai. En participant à 500+, les membres peuvent bénéficier de plusieurs avantages. «Faisant partie à 500+, je sais reconnaitre de bonnes personnes et je vis beaucoup d’expériences agréables. Personnellement, c’est une bonne manière d’entrainer mes compétences», partage Chuc Xuân. «Les chemins pour aller aider les jeunes démunis sont souvent en très mauvais état. Mais on a des cœurs en or, donc tout ira bien !», confie Bao Nhi. -CVN/VNA