La banlieue de Hanoi prend de plus en plus les couleurs d’un petit paradis floral. Elle est envahie par des resplendissantes brassicacées, ces fleurs qui font le bonheur des nombreux touristes séduits par leur splendeur.

À Hanoi, les amoureux des jolies fleurs ne regrettent certainement pas le changement de saison. Après l’automne, ils sont gâtés depuis fin novembre et début décembre par la présence de brassicacées jaunes qui transforment les jardins de la banlieue de la capitale en un magnifique tapis floral pour le grand plaisir des photographes et visiteurs curieux.

D'immenses jardins de brassicacées à Gia Lâm, près de l’Université d’agriculture 1 de Hanoi, sont devenus le lieu idéal pour les contempler. Les étudiants rejoignent par millier cet endroit devenu presque un site touristique attrayant pour respirer la pureté de leur arome et admirer le beau spectacle qu’elles offrent.

Bien que n’apparaissant qu’entre la fin de l’automne et le début de l’hiver, ces fleurs captivent par le souffle qu’elles dégagent.

Un photographe immortalise le jardin de brassicacées.

Et comme si cela ne suffisait, elles ont entraîné une série d’activités dans les alentours. La plus remarquable reste sans doute le service des photos qui s’y est fortement développé.

Selon les propriétaires des jardins, plus d’une centaine de visiteurs fréquentent chaque jour le lieu et prennent des photos. Des recettes journalières réalisées sont à hauteur de 10 millions des dôngs. Une hausse de la fréquentation qui a également influé sur la hausse du prix d’une prise passant de 10.000 à 20.000 dôngs.

Une belle affaire pour ces personnes dont l’idée au départ n’était que de cultiver ces fleurs comme légumes à en croire Mme Tâm, une des propriétaires.