jeudi 17 août 2017 - 06:58:03

Les beaux-arts du Vietnam prennent un coup de jeune

Imprimer

Pour la 19 e année consécutive, l’Association des beaux-arts du Vietnam a organisé des expositions dans huit régions du pays. Au total, cela faisait 2.500 œuvres pour près de 1.900 auteurs venus de tous les coins du pays. L’association a ensuite sélectionné 1.500 œuvres qui ont été présentées à Hanoi, à la maison d’exposition du 16 Ngô Quyên. Et pour finir, quatre de ces œuvres ont été primées.

Quatre œuvres primées, donc : "Saison de reproduction", une sculpture de Thai Nhât Minh (Vinh Phuc), "Beaux-arts urbains Sai Gon-Gia Dinh", un livre de Uyên Huy (Hô Chi Minh-Ville), "Moi", une peinture de Trân Thi Thu (Hoa Binh), et "Mémoire de Quang Tri", une sculpture sur bois de Cu Cao Khai (Ninh Binh). 


"Mémoire de Quang Tri", une sculpture sur bois de Cu Cao Khai (Ninh Binh).

Vi Kiên Thanh, vice-président de l’Association des beaux arts du Vietnam a fait savoir : "Ce ne sont que des œuvres de jeunes auteurs, qui sont à une période de leur existence particulièrement propice à la créativité. Cette année, nous avons voulu mettre en lumière des œuvres portant sur la vie actuelle."

Comme son nom le suggère, "Saison de reproduction" de Thai Nhât Minh se veut être une célébration de la fécondité et de la croissance. "Beaux-arts urbains Sai Gon-Gia Dinh" de Uyên Huy propose un très beau panorama de ce qu’étaient les beaux-arts dans le Sud avant 1975. "Moi" de Trân Thi Thu reflète les évolutions du monde moderne. Quant à "Mémoire de Quang Tri", la sculpture sur bois de Cu Cao Khai, elle nous plonge dans les combats de la vieille citadelle de Quang Tri. Et c’est d’ailleurs à un véritable combat que le jeune sculpteur a dû se livrer pour réaliser ce chef-d’œuvre. "J’ai voulu montrer une escouade d’artillerie durant les combats à la vieille citadelle de Quang Tri. Pour ce faire, j’ai utilisé des techniques sculpturales traditionnelles que l’on peut trouver dans les maisons communales. C’est une œuvre qui empreinte aussi bien à la sculpture qu’au dessin ou au graphisme."

Trân Thi Thu a elle aussi passé une année entière à peindre "Moi" : "C’est une œuvre ouverte à toutes les interprétations. Chacun peut ressentir quelque chose de différent. Pour les uns, +Moi+ peut peut exprimer la tristesse, pour les autres, c’est au contraire le bonheur…"

"Saison de reproduction" fait partie d’une collection que Thai Nhât Minh a présentée au public en juin dernier : "Je voudrais retracer les changements infimes qui se produisent dans la nature en me focalisant sur de brefs instants. J’ai réalisé cette série en deux ans en utilisant du carton traditionnel pour créer une impression naturelle et intimiste."

Selon le critique d’art Lê Quôc Bao, les beaux-arts sont en train de prendre un coup de jeune. Et ce prix de l’Association des beaux-arts du Vietnam permet à chacun de s’en rendre compte tout en offrant aux artistes un formidable champ d’investigations. – VOV/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres