lundi 21 août 2017 - 21:02:02

Les avocats vietnamiens protestent contre les agissements chinois en Mer Orientale

Imprimer

La Ligue des avocats du Vietnam a rendu public le 27 juin une déclaration protestant contre le recours continu à la force de la Chine en Mer Orientale.

La déclaration a indiqué que du 2 mai au 27 juin, 56 jours ont passé depuis que la Chine a implanté illégalement la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam. Pendant cetet période, la Chine a toujours maintenu et même augmenté un grand nombre de navires d'escorte autour de cette plate-forme, jusqu'à plus de 130 dont des frégates lance-missiles, des patrouilleurs d'attaque rapide, des navires anti-sous-marin, des garde-côtes, de transport et de remorquage, de pêche ainsi que des avions, et ce en dépit des protestions continuelles du Vietnam et de l'opinion internationale.

Les navires chinois ont utilisé des canons à eau pour attaquer, harceler les navires chargés de faire appliquer la loi et les chalutiers du Vietnam, allant même parfois jusqu'à les éperonner. Des navires de Surveillance des ressources halieutiques, des Garde-côtes et de pêche vietnamiens ont été détériorés, et certains membres d'équipage blessés. Particulièrement, le 26 mai dernier, un navire chinois en activité dans la zone maritime du Vietnam, au Sud-Ouest de la plate-forme Haiyang Shiyou-981, a éperonné un bateau de pêche du Vietnam qui a sombré. Heureusement, l'ensemble de l'équipage - composé de 10 personnes - a été sauvé par des navires vietnamiens à proximité. Plus gravement, les 23 et 24 juin, à environ 11,5 milles au Sud-Ouest de la plate-forme, sept navires chinois ont encerclé, tiré avec des canons à eau puis percuté le navire immatriculé KN-951 de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam, chargé d'appliquer la loi dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam.

Lors de la conférence de presse le 24 juin du ministère chinois des Affaires étrangères, répondant à la question de correspondants internationaux sur le fait que le 23 juin, la Télévision du Vietnam a annoncé qu'un navire chinois avait attaqué un navire vietnamien dans la zone maritime entourant la plate-forme Haiyang Shiyou-981, le porte-parole Hua Chunying a accusé le Vietnam d'avoir percuté et endommagé le navire chinois. Bref, de la pure calomnie.

Auparavant, le 8 juin, la Chine a rendu public un document à l'Assemblée générale de l'ONU sur sa position à l'égard de la plate-forme Haiyang Shiyou-981, accusant le Vietnam d'avoir provoqué et heurté des navires chinois 1.416 fois et apportant de soi-disantes "preuves" de sa souveraineté sur Hoang Sa.

Ces agissements témoignent d'une attitude provocatrice, rude, hypocrite et mensongère de la Chine en dépit du droit international et de l'opinion internationale. Ils montrent que la Chine recourt ouvertement et unilatéralement à la force pour réaliser un plan calculé depuis lontemps, celui d'accaparer la Mer Orientale.

Après sa déclaration publiée le 11 mai dernier, la Ligue des avocats du Vietnam a réaffirmé que ces actes avaient violé le principe fondamental du droit international de ne pas recourir à la force ou menacer d'y recourir dans les relations internationales, selon l'article 2 de la clause 4 de la Charte de l'ONU, ainsi que la souveraineté du Vietnam selon le droit international, les droits souverains et de juridiction du Vietnam selon les articles 55 et 56 (clauses 1 et 3), les articles 57 et 58 de la clause 3, les articles 76, 77 et 81 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, les engagements politico-juridiques de la Chine dans les relations avec les pays de l'ASEAN sur la Mer Orientale selon les points 4 et 5 de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) de 2002, et les accords conclus par les dirigeants du Vietnam et de Chine sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement des questions en Mer Orientale.

La Ligue des avocats du Vietnam proteste énergiquement contre le recours à la force de la Chine. Elle condamne énergiquement les actes inhumains de la Chine qui ont causé de grandes pertes en biens et menacé la vie des personnes chargées de faire appliquer la loi et de pêcheurs du Vietnam. Elle est déterminée à demander au gouvernement chinois de mettre fin immédiatement aux violations de la souveraineté, des droits souverains et de juridiction du Vietnam en Mer Orientale, de retirer immédiatement la plate-forme Haiyang Shiyou-981 et les navires d'escorte des eaux vietamiennes, d'indemniser les pêcheurs et les services officiels du Vietnam pour les pertes subies.

La Ligue des avocats du Vietnam continue de demander au gouvernement de poursuivre en justice la Chine devant les Juridictions internationales, pour protéger la souveraineté maritime et insulaire sacrée de la Patrie. Elle s'engage à concentrer la force des avocats vietnamiens et à mobiliser au maximum le soutien international, pour contribuer au succès de cette juste lutte. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres