Hanoi (VNA) – Le vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh a déclaré lundi 21 août garder toujours un œil sur les activités de Formosa, à l’origine d’une pollution marine très grave dans quatre provinces du Centre, alors que l’indemnisation des populations lésées a été achevée pour l’essentiel.
 
Le vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh, le 21 août à Hanoi. Photo : VNA
 
La compagnie taiwanaise a corrigé 52 sur 53 infractions qu’elle avait comises, et pris des mesures pour superviser le lac de bioindication. Elle a démarré sa production d’acier, contribué aux recettes fiscales et s’est engagée dans des activités sociales, selon le dirigeant vietnamien.

Nous maintenons une surveillance étroite sur les activités de Formosa afin de ne pas laisser se reproduire des infractions, et en même temps sur le haut fourneau No.2 pour qu’aucun incident ne doive survenir, a-t-il indiqué, ajoutant que toute infraction entraînera la prise de sanctions.

En avril 2016, des violations et des erreurs dans le processus de construction de l’usine Formosa ont provoqué le plus grand incident écologique jamais survenu au Vietnam. L’environnement marin a été pollué à une grande échelle, entraînant de lourds dégâts économiques, sociaux et environnementaux à court et à long termes.

L’aciériste taïwanais a reconnu sa responsabilité et versé 500 millions de dollars de dédommagement. Il a demandé pardon au gouvernement et au peuple vietnamiens et s’est engagé à ne pas laisser se reproduire d’autres infractions à la loi sur l’environnement et les ressources en eau

Sept catégories ayant subi des préjudices dans les provinces côtières de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên-Huê reçoivent des indemnités fixées en fonction des dégâts établis en six mois au maximum, d’avril 2016 à la fin septembre 2016.

Jusqu’au 18 août, les provinces sinistrées ont versé des dédommagements pour un montant total de près de 6.000 milliards de dôngs, soit 94,3% des indemnités, a fait savoir le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Vu Van Tam.

Le vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh a rappelé que l’indemnisation des habitants lésés doit être ouverte, transparente et démocratique, et placée sous la surveillance communautaire, afin de prévenir des phénomènes négatifs. – VNA