Le chef de la délégation de négociations du Japon, Kazuyoshi Umemoto (à gauche), rencontre la délégation canadienne mercredi matin à Hakone, dans la préfecture de Kanagawa. (Source: Kyodo)

 
Hanoï, 14 juillet (VNA) - Les chefs de délégations de négociations des 11 pays de l’Accord de partenariat trans-pacifique (TPP) sont convenus de viser à mettre en place le TPP dans un nouveau cadre, suite au retrait des États-Unis, selon l’agence de presse japonaise Kyodo.

"Le TPP a été signé à l'origine par 12 membres afin que le pacte entre en vigueur avec 11 pays, nous avons besoin d'un nouvel accord international", a déclaré Kazuyoshi Umemoto, chef de la délégation japonaise.

[Les 11 pays restants discutent d’un TPP post-Etats-Unis]

Les chefs de délégations de négociations des 11 pays du TPP se retrouveront en Australie à la fin du mois d'août ou au début de septembre pour discuter de la mise en œuvre de l'accord avant novembre, lorsque leurs dirigeants se réuniront au Sommet de l’APEC au Vietnam.

À la suite de la réunion des ministres du commerce des 11 pays à Hanoï en mai, les négociateurs ont pour tâche d'élaborer des options pour mettre en vigueur le TPP et de faciliter le retour éventuel des États-Unis.

Le TPP a été signé par l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les États-Unis et le Vietnam, représentant environ 40 % de l'économie mondiale. -VNA