jeudi 17 août 2017 - 15:04:45

L’économie vietnamienne entame l'année avec optimisme

Imprimer

En 2014 et 2015, on peut raisonnablement espérer une reprise de la croissance économique et de la confiance du marché, ainsi qu’un développement durable des entreprises vietnamiennes. Tout dépend des efforts du gouvernement dans la rénovation institutionnelle et le perfectionnement du système juridique.

Ces propos ont été tenus par le Dr Trân Du Lich, lors d’une conférence sur l’économie vietnamienne en 2014 intitulée “Problèmes et solutions pour les entreprises vietnamiennes”, organisée le 21 février à Hô Chi Minh-Ville par le journal Tho i bao k inh t ê Vi ê t Nam (Vietnam Economic Times).

Ces deux dernières années, l’augmentation des exportations du Vietnam s’est basée essentiellement sur les investissements directs étrangers (IDE). Le développement de l’industrie auxiliaire ne répond pas aux besoins réels.

De plus, si le Vietnam possède également des atouts dans le secteur de l’agriculture, la plupart des exportations sont des produits bruts à faible valeur ajoutée. “L’économie vietnamienne en 2014 s’améliorera par rapport à l’an dernier, mais elle sera confrontée à des défis à moyen et long terme”, a souligné le Dr Trân Du Lich.

Prévisions pour 2014

Selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) et de l’Organisation de coopération de et développement économique (OCDE), l’économie mondiale reprendra avec une croissance de 3,6% en 2014 et de 3,9% en 2015.

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) prévoit que le commerce mondial augmentera de 4% cette année, à comparer aux 2,5% enregistrés en 2013. Par conséquent, l’économie vietnamienne fera face à des avantages, mais aussi à des défis, surtout dans le secteur de l’exportation des produits agricoles.

En outre, la Banque mondiale prévoit une croissance de l’économie vietnamienne de 5,5% en 2014 et de 5,7-5,8% en 2015, avec une inflation de l’ordre de 7 à 8,5%. Le Dr. Vo Tri Thành, vice-directeur de l’Institut central pour la gestion économique du Vietnam, a déclaré que cet institut avait donné des estimations similaires.

Sandeep Mahajan, économiste de la Banque mondiale au Vietnam, a annoncé qu’en 2014, l’économie mondiale reprendrait assez lentement et serait encore exposée à de nombreux risques (inflation, créances douteuses, dette publique, etc.). La croissance des pays en développement pourrait diminuer. Ainsi, si ces derniers n’appliquent que les politiques budgétaires, monétaires, sans procéder à la nécessaire restructuration de l’économie, ces risques ne seront pas écartés.

Les solutions du gouvernement vietnamien

D’après les participants, la croissance du Vietnam dépend des politiques gouvernementales et de la réforme institutionnelle.

En 2014, le gouvernement vietnamien continuera à appliquer ses mesures de stabilisation de l’économie, de contrôle de l’inflation. Il fera en sorte d’adopter un rythme de croissance approprié, de renforcer la qualité, l’efficacité et la compétitivité de l’économie. En outre, il mettra en oeuvre plusieurs politiques : exonérations (partielles ou totales) de taxes pour les entreprises, règlement du problème des créances douteuses, aides aux populations défavorisées.

D’après Trân Du Lich, le gouvernement procèdera à une réforme des institutions et à la restructuration de trois secteurs : l’investissement public, le système bancaire commercial et les entreprises publiques. De plus, le gouvernement a proposé pour 2014 des objectifs pour la reprise de l’économie nationale : stimulation de la consommation, règlement des créances douteuses, reprise du marché de l’immobilier, soutien à la croissance des cinq secteurs prioritaires (l’agriculture, la production des produits exportés, les petites et moyennes entreprises, l’industrie auxiliaire, les produits de haute technologie).

La croissance économique devrait atteindre 5,8% en 2014 et 6% en 2015. L’indice des prix à la consommation enregistrera une progression de l’ordre de 7% par an. La croissance des crédits bancaires sera d’environ 15% par an. Les exportations du Vietnam et les IDE devraient cette année être supérieurs ou équivalents à 2013./.
Vos commentaires sur cet article ...
Autres