Phu Tho  (VNA) - Bénéficiant d’avantages naturels comme culturels, la province septentrionale de Phu Tho est déterminée à faire du tourisme l’un des principaux moteurs de son économie. Les précisions.

Située à 70 km de Hanoï, la province de Phu Tho a de réels potentiels pour développer son tourisme. Elle cherche actuellement à exploiter ses atouts pour diversifier ses produits afin d’être plus attrayante aux yeux des visiteurs.

Phu Tho compte 1.377 sites culturels et historiques dont 72 classés au niveau national, 209 au niveau provincial. «Phu Tho dispose d’atouts certains pour développer le tourisme, dont le Temple des rois Hùng - les fondateurs du Vietnam - considéré comme l’espace culturel le plus sacré du pays», a souligné Nguyên Ngoc Ân, directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme. En 2009, cette zone historique a été reconnue par l’État site national spécial. De plus, le hát xoan (chant printanier) de Phu Tho a été reconnu en 2011 par l’UNESCO en tant que patrimoine culturel immatériel de l’Humanité nécessitant une sauvegarde urgente.


La province de Phu Tho (Nord) accorde une priorité au tourisme spirituel et écologique

La nature a elle aussi beaucoup à offrir avec le Parc national de Xuân Son, lequel abrite une faune et une flore extrêmement abondantes avec 1.217 espèces végétales, dont 40 inscrites dans le Livre rouge du Vietnam. La source thermale de Thanh Thuy (dans le district éponyme) est un lieu de villégiature très couru le week-end. Ces sites sont le fer de lance du tourisme provincial. «Tous donnent à Phu Tho d’énormes potentiels en ternes d’écotourisme, de tourisme culturel, ou encore de tourisme spirituel», a expliqué Nguyên Manh Than, président de l’Association du tourisme de la province de Phu Tho.

Selon le Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, Phu Tho a accueilli 6-7 millions de touristes chaque année durant la période 2011-2015, pour une croissance annuelle de 5,7%. En 2015, le secteur du tourisme local a réalisé un chiffre d’affaires de 2.178 milliards de dôngs (environ 97,65 millions de dollars), soit trois fois plus qu’en 2010, et employait 11.600 personnes.

Quatre centres touristiques

Afin d’exploiter pleinement ses atouts, la province a élaboré une stratégie de développement de l’industrie sans fumée pour en faire un secteur clé. Ainsi, Phu Tho ambitionne-t-elle d’y attirer environ 5.800 milliards de dôngs d’investissement à l’horizon 2020, et quelque 13.000 milliards en 2030. Ces capitaux financeront la construction d’infrastructures, la formation de ressources humaines qualifiées, l’amélioration des services touristiques, notamment dans les quatre centres touristiques que sont la ville de Viêt Tri et les districts de Thanh Thuy, Tân Son et Ha Hoà.

Les autorités locales adopteront des politiques spécifiques pour promouvoir l’investissement privé dans ce secteur, organiseront des conférences et des programmes de promotion de l’investissement pour les centres touristiques clés, tout en renforçant la coopération au développement du tourisme dans et hors du pays. D’après Hoàng Dân Mac, secrétaire de l’organisation provinciale du Parti, il faut identifier les produits typiques de chacun de ces centres touristiques avant d’investir. Parmi ceux-ci figurent, entre autres, les fêtes de divination de la ville de Viêt Tri, le tourisme de repos à Thanh Thuy, l’écotourisme en d’autres sites comme Tam Nông, Ha Hoà ou Tân Son.

Pour faire du tourisme un secteur économique de pointe, Phu Tho a défini un train de mesures : intensification des campagnes de publicité, formation accrue des ressources humaines, renouvellement des activités de promotion du commerce, développement des services, renforcement de la gestion publique en matière de tourisme... Ces mesures, de concert avec la définition des objectifs concrets, ouvrent une nouvelle voie de développement pour Phu Tho. «Grâce à ses atouts et aux efforts des autorités comme de la population locales, la province devrait devenir une nouvelle destination pour les touristes, vietnamiens comme étrangers», a conclu Hoàng Dân Mac. -CVN/VNA