lundi 21 août 2017 - 21:02:08

Le village de Tha, un endroit pittoresque

Imprimer

Photo : internet

 

Ha Giang (VNA) - Calme, authentique, pittoresque. Le village de Tha est très connu des touristes pour son charme et sa beauté tranquille. Situé seulement à 2 km de  Hà Giang, ce fief des Tày se distingue par ses maisons sur pilotis, ses rangées de bambou et ses rizières luxuriantes.

Loin  du brouhaha urbain, le village de Tha offre une beauté tout en douceur bien loin du paysage lunaire des rochers kartisques de Hà Giang. Le murmure des ruisseaux limpides et le flirt du vent dans les feuilles de palmiers vous accueillent à l’entrée du village. Vous pénétrez dans une région mystérieusement immergée toute l’année dans la brume, sur un tapis forestier verdoyant, où les valeurs pluriséculaires sont encore très présentes. Ici, vous ne croiserez aucune trace de modernité, pas d’immeuble à plusieurs étages, pas de véhicule. Nguyen Van Nhuong, un villageois : « Je préfère les maisons en bois sur pilotis aux logements en béton. Construire une maison sur pilotis coûte environ 300 millions de dongs mais ça vaut la peine car c’est très confortable et aéré toute l’année. »

Photo : internet

Si vous souhaitez prendre un vrai bol d’air pur et goûter à l’accueil chaleureux des habitants, il vous faut découvrir ce petit village plein de poésie. Les Tày sont très chaleureux et accueillants. Si un inconnu vous invite à boire une tasse de thé ou vous offre simplement son plus joli sourire, ne vous étonnez pas !

Photo : internet

L’hospitalité n’est pas le seul trésor des Tày. Tisserands-nés, ils ont su préserver jusqu’à maintenant leur travail exceptionnel de tissage de brocatelle. Vous pourrez acheter des sacs ou des écharpes fabriqués sur place pour en faire cadeaux à vos proches.

Pour créer une connivence plus grande avec les Tay, il est conseillé de passer la nuit chez l’habitant. Outre de goûter à l’incontournable alcool de maïs, vous aurez alors la chance de savourer leurs innombrables spécialités culinaires : poisson aux jeunes pousses de bambou fermentées, salade au poulet, porc grillé au bambou et légumes sauvages. Les Tày cuisinent très bien et n’utilisent que des produits ou animaux élevés sur place. Mai Thi Chung, une villageoise :  « Les touristes sont impressionnés par notre hospitalité et par nos coutumes que nous préservons farouchement au fil du temps. Nous faisons goûter aux touristes nos meilleures recettes de grillades ou de viande à la poêle, les plats incontournables qui sont servis lors des fêtes des Tày. Ce sont surtout des mets qui se préparent en utilisant beaucoup d’épices spéciales, comme la cardamome, le basilique, le poivre, le curcumma, ou le mam tom, une sorte de pâte de crevettes à la vietnamienne. »

Après le dîner, vous pourrez découvrir le Then, un spectacle de chant, véritable patrimoine immatériel que toutes les générations de Tày perpétuent. Le chanteur qui improvise les paroles de son chant joue de la tinh, une sorte de guitare  pendant que des artistes exécutent grâcieusement des danses. Tout est harmonie comme dans une peinture de la vie au paradis. –VOV/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres