mercredi 16 août 2017 - 20:31:18

Le vieux quartier conserve l’âme et l’histoire de Hanoi

Imprimer

Le vieux quartier de Hanoi, situé au centre de l’arrondissement de Hoàn Kiêm, est un haut lieu du tourisme de par son authenticité. Visite guidée à travers ce patrimoine où règne une effervescence sans pareil.

Le vieux quartier de Hanoi était connu sous le nom du quartier des «36 rues et corporations» ou cité marchande, qui s’est formé entre la cité royale et les rives du fleuve Rouge.

Profitant de la situation géographique idéale pour l’établissement des transactions commerciales, les villages du delta ont établi et ce dès le XVe siècle leurs échoppes dans un maillage de villages préexistants. En se regroupant dans le même périmètre et forts de leur pratique d’un métier spécialisé, ils ont ainsi créé leur propre corporation. La ville dénombrait déjà 36 «phuong» ou corporations au XVe siècle. Inutile dès lors de préciser que la plupart des rues du quartier étaient des lieux de commerce animés.

La structure sociale et politique de chaque corporation reproduisait le modèle du village traditionnel rural dont les habitants étaient issus. Chaque corporation regroupait son activité et habitat le long des digues, formant ainsi des hameaux fermés par des portes. Aujourd’hui encore, en y regardant d’un peu plus près, l’on retrouve les traces de cette configuration avec le nom des rues indiquant la marchandise (hàng) produite et vendue dans le hameau.

De même, les rues portent le nom de la profession qui était ou est encore pratiquée dans les échoppes qui les jalonnent, comme en témoigne la rue des Ferblantiers (Hàng Thiêc), celle des Éventails (Hàng Quat), des Voiles (Hàng Buôm), du Sucre (Hàng Ðuong), des Poissonneries (Hàng Cá), ou encore des Poulets (Hàng Gà)… Une même rue peut, après deux ou trois pâtés de maisons, changer subitement de nom si la corporation n’est plus la même. Chaque hameau possédait également sa maison communale (đình) et ses temples (đên).

«L’on dénombre une cinquantaine de +đình+ de culte des ancêtres restantes. On peut considérer cela comme une des caractéristiques du vieux quartier de Hanoi», estime Pham Tuân Long, vice-président du Comité de gestion du vieux quartier de Hanoi.

À l’issue de leur visite à la maison communale dédiée à l’ancêtre de l’orfèvrerie sise 44 Hàng Bac et fraîchement restaurée, de nombreux touristes internationaux se sont rendus dans 4 villages de métier à Bac Ninh, Thái Bình, ou dans la banlieue Hanoi pour en savoir davantage sur les origines de cette profession. «Une orientation de développement de circuits touristiques entre maisons communales et villages de métiers à multiplier», indique Hà Van Siêu, directeur de l’Institut de recherche pour le développement du tourisme.

Illustration du cachet culturel et historique qui caractérise la capitale millénaire, le vieux quartier de Hanoi lui confère indubitablement son âme. Si l’arrondissement de Hoàn Kiêm dispose de 188 vestiges culturels, historiques et révolutionnaires, 121 sites se trouvent dans le seul vieux quartier qui a été classé «patrimoine historique national» en 2004.

Depuis sa rénovation, la maison du 87 rue Ma Mây (rue du Rotin), construite à la fin du XIXe siècle, présente l’architecture et les techniques de construction traditionnelle vietnamienne (façade et organisation intérieure du bâtiment).

La bâtisse sise 38 rue Hàng Ðào (rue des teinturiers de la soie rouge) était le temple des vendeurs de soie, construit au XVIIe siècle. Les fouilles menées en ces lieux ont permis de mettre à jour une stèle en pierre datant de 1856.

Par ailleurs, la création de communautés de corporations a eu une influence sur l’architecture du quartier. En témoigne le développement de maisons profondes aux façades étroites, appelées maisons à compartiments ou maisons tubulaires, dont la pièce ayant pignon sur rue sert d’atelier et de boutique.

Le quartier des 36 rues et corporations est le cœur de Hanoi. Il bat 24 heures sur 24. Chaque rue est unique, ombragée, encombrée et éclairée de mille lanternes une fois que la Dame de la Nuit a déployé son noir manteau étoilé.

Les Hanoïens sont attachés à l’histoire de leur ville et de leur patrimoine qui, aujourd’hui, se dégrade en raison d’un contexte économique en pleine évolution. Afin de préserver ce secteur, le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme a élaboré un Projet d’aménagement pour le développement du tourisme de Hanoi à l’horizon 2020, avec pour clef de voûte le vieux quartier de Hanoi.

«Aux yeux de la plupart des visiteurs, le vieux quartier est un patrimoine rarissime, une entité vivante qui demeure malgré l’épreuve du temps et une histoire chaotique. J’espère qu’il sera bien mis en valeur dans l’optique de séduire toujours plus de touristes», conclut Cao Bích Lan, vice-présidente du Comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm. – AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres