Hanoi (VNA) – Les visites d’Etat au Brunei du 26 au 28 août et à Singapour du 28 au 30 août du président Trân Dai Quang visent à mettre en œuvre la politique étrangère définie par le 12e Congrès national du Parti et à approfondir les relations avec les deux pays membres de l’ASEAN.

Le président vietnamien Trân Dai Quang. Photo: VNA
Le Vietnam et le Brunei ont établi leurs relations diplomatiques le 29 février 1992. Les deux pays ont échangé régulièrement des visites de haut rang.

La coopération bilatérale dans l’économie, le commerce et l’investissement a fait de grands progrès avec les échanges commerciaux passant de 24,2 millions de dollars en 2010 à 73,7 millions de dollars en 2015. Ce chiffre a atteint 17 millions de dollars jusqu’en juin 2016.

Le Vietnam exporte pour l’essentiel des produits aquatiques et du riz vers le Brunei d’où il importe des produits chimiques.

Jusqu’en juin 2016, le Brunei comptait 205 projets totalisant plus de 2,18 milliards de dollars au Vietnam, se classant au 18e rang des 116 pays et territoires investissant au Vietnam et en quatrième position parmi les investisseurs aséaniens, derrière Singapour, la Malaisie et la Thaïlande.

Le Vietnam dénombre un projet de 650.000 dollars au Brunei, lequel est spécialisé dans les métaux et des produits chimiques.

Les deux pays possèdent également un potenciel de coopération énorme dans la pêche, l’immobilier, l’éducation et la formation.

Les deux pays ont signé un protocole d’accord de coopération éducative en avril 2014. Outre les bourses octroyées chaque année à des étudiants vietnamiens pour étudier au Brunei, le pays accorde au Vietnam des bourses dans les domaines de l’industrie du pétrole et de l’anglais.

Le Vietnam et le Brunei ont également signé une série de protocoles d’accord et accords de coopération dans le tourisme, l’aviation et le commerce.

Après le Brunei, le chef de l’Etat vietnamien se rendra à Singapour du 28 au 30 août, une visite très importante et significative, selon les mots de l’ambassadeur du Vietnam à Singapour, Nguyên Tiên Minh.

Singapour est l’un des premiers pays étrangers où le président Trân Dai Quang fait le déplacement après sa prise de fonctions, ce qui prouve que le Vietnam attache une grande importance au rôle de Singapour dans la région, ainsi qu’aux relations bilatérales, a indiqué le diplomate.

Au cours de cette visite présidentielle, les représentants des deux nouvelles directions vietnamienne et singapourienne discuteront des mesures destinées à renforcer davantage leur coopération et s’entraider pour atteindre leurs objectifs fixés dans les temps à venir.

Les deux pays entretiennent des relations à long terme et depuis les années 1990, Singapour a activement assisté le Vietnam dans son intégration régionale. Les deux pays ont établi leurs relations de partenariat stratégique en septembre 2013.

Les échanges bilatéraux ont augmenté de 12% par an au cours des trois dernières années consécutives. Singapour est le troisième investisseur étranger au Vietnam, juste derrière le Japon et la République de Corée, avec un investissement total de 36 milliards de dollars, a-t-il poursuivi.

Singapour investit en priorité dans les secteurs de la fabrication, de la transformation et de l’immobilier, a-t-il dit, estimant que le Vietnam devrait attirer davantage d’investissements singapouriens dans d’autres domaines, tout en renforçant la coopération bilatérale dans la politique, la sécurité, la défense, la culture et les sports.

Mentionnant l’Accord-cadre de connectivité Vietnam-Singapour signé en 2005, l’ambassadeur Nguyên Tiên Minh a décrit la connectivité économique comme un pas stratégique comme les deux économies sont complémentaires.

Singapour possède de capitaux et d’expériences en matière de développement économique et de construction nationale alors que le Vietnam dispose d’une main-d’œuvre abondante et de riches ressources naturelles, a-t-il expliqué.

Quand le Vietnam et Singapour conjuguent leurs efforts, ils ne visent pas à accéder aux deux marchés respectifs mais à la Communauté économique de l’ASEAN, aux six pays partenaires de l’ASEAN et aux membres du Partenariat transpacifique (TPP), a-t-il encore indiqué. – VNA