lundi 21 août 2017 - 22:44:12

Le Vietnam, un marché regorgeant de potentiels, selon des experts thaïlandais

Imprimer

Un colloque ayant pour thème «Commerce et investissement avec le Vietnam : opportunités et défis» a eu lieu jeudi 27 novembre à Bangkok (Thaïlande).

Organisé par l’organe de relations commerciales auprès de l’ambassade du Vietnam en Thaïlande et l’Administration thaïlandaise chargée de l’investissement (Board of Investment of Thailand, BOI), l’événement visait à fournir aux investisseurs thaïlandais des informations sur l’environnement d’investissement du Vietnam d’aujourd’hui.

Le colloque a réuni près de 200 entreprises thaïlandaises qui souhaitent élargir leur activité dans les pays voisins alors que l’économie nationale connaît un ralentissement en raison des récents désordres politiques.

De grands investisseurs thaïlandais mènent des affaires avec succès au Vietnam. Dans les temps à venir, les petites et moyennes entreprises (PME) de ce pays investiront activement au Vietnam, selon le chef de la Représentation du commerce du Vietnam en Thaïlande, Nguyen Thanh Hai.

Parmi les pays de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), le Vietnam se trouve dans le top 3 en termes d'attraction des investisseurs étrangers, selon le secrétaire adjoint général du BOI Chokedee Kaewsang. Le Vietnam est un marché plein de potentiels qui ouvre beaucoup d’opportunités aux nouveaux investisseurs. Le pays opère des changements positifs dans ses politiques d’investissement commercial. Il faut en profiter, toujours selon l’expert thaïlandais.

Le secrétaire adjoint général du BOI affirme que cet organisme fournit de nombreuses informations concrètes sur le marché vietnamien aux entreprises thaïlandaises souhaitant y placer des capitaux. Le BOI collabore étroitement avec la partie vietnamienne pour organiser des colloques où des entreprises thaïlandaises ayant réussi partagent leurs expériences.

Outre les opportunités d’investissement, les intervenants du colloque ont également présenté des défis auxquels les investisseurs sont confrontés. Il s’agit des dépenses de plus en plus élevées consacrées à la main-d’œuvre. En réalité, le coût de la main-d’œuvre et la pénurie de travailleurs qualifiés seront des problèmes pour tous les marchés, le Vietnam ne faisant pas exception.

Lors de ce colloque, les intervenants ont estimé que les échanges commerciaux Vietnam-Thaïlande connaîtraient dans un futur proche une croissance rapide.-VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres