M. Marko Walde, représentant en chef de la Chambre allemande d’Industrie et de Commerce (AHK) au Vietnam, aussi président de l’Association des AHK en Asie du Sud – Est.Photo : internet

Hanoi (VNA) - Fin 2015, la communauté économique de l’Asean (CEA) a officiellement vu le jour. La CEA crée un marché unique pour une région de 10 pays membres, une population de 600 millions de personnes et un PIB de près de 3.000 milliards de dollars.

Comme de nombreux investisseurs de par le monde, les Allemands considère la CEA comme un marché prometteur où ils prévoient de placer de gros investissements dans les temps qui viennent en vue de profiter des opportunités. Et il est probable que le Vietnam sera leur premier choix.

C’est ce qu’a estimé M. Marko Walde, représentant en chef de la Chambre allemande d’Industrie et de Commerce (AHK) au Vietnam, aussi président de l’Association des AHK en Asie du Sud – Est, lors d’une interview accordée au journal Investissement (Dau tu).

«Jusqu’au 20 décembre 2015, les investisseurs allemands ont injecté 1,48 milliard de dollars d’investissement dans 260 projets au Vietnam, notamment dans l’industrie manufacturière, l’énergie, la distribution et la vente au détail… Selon nos études économiques effectuées en 2015, 37% des entreprises allemandes interrogées ont répondu qu’elles avaient établi des plans d’investissement et d’élargissement de leurs activités au Vietnam. Un chiffre significatif», a jugé M. Marko Walde.

Toujours selon lui, le Vietnam est la 2e économie en Asie du Sud – Est, après Singapour, à signer un accord de libre – échange avec l’UE (EVFTA). Ce dernier ouvrira de belles opportunités pour les entreprises vietnamiennes et européennes, et donc allemandes, en termes d’échanges commerciaux et d’investissement. Il est certain que le Vietnam sera un grand bénéficiaire de la CEA et de l’EVFTA. –CPV/VNA