Hanoi (VNA) – A la nouvelle des lourdes pertes humaines et matérielles provoquées le 16 avril en Équateur par un violent séisme, le président Trân Dai Quang et le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc ont chacun envoyé lundi un message de condoléances au président équatorien Rafael Correa.

Le même jour, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a fait de même auprès du ministre équatorien des Affaires étrangères Guillaume Long.

Dans la ville de Manta, les dégâts sont considérables, après le séisme de 7,8 sur l'échelle de Richter qui a frappé la province de Manabi, en Equateur, le 16 avril 2016. Photo: Reuters

Les équipes de secours continuaient, dimanche 17 avril au soir, à chercher des survivants sous les décombres en Equateur, au lendemain du pire séisme qu’ait connu ce pays en près de quarante ans. Le dernier bilan de la catastrophe fait état d’au moins 272 morts et plus de 2.000 blessés.

"Nous sommes désolés d’​avoir été informés des séismes survenus successivement ces derniers jours dans ​certains pays, dont le plus réce​nt, en Équateur, a fait des centaines morts et causé d'importantes pertes matérielles", a partagé lundi le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Lê Hai Binh.

"Le Vietnam partage ​la peine des importances pertes humaines et ​matérielles subies par le gouvernement et le peuple équatoriens ​lors de ce séisme. Nous espérons que le gouvernement et le peuple équatoriens surmonteront ces moments difficiles pour ​revenir à une situation normale", a-t-il  ajouté.

S'agissant ​d'informations sur d'éventuels citoyens vietnamiens victimes de ces tremblements de terre, le porte-parole a annoncé que selon l’ambassade du Vietnam au Chili et en Équateur, ​"aucun citoyen vietnamien ne vit dans la région proche de l’épicentre".

Selon le diplomate, les organes de représentation continuent de collaborer étroitement avec les services concernés de équatoriens pour saisir la situation et prendre des mesures concrètes le cas échéant. – VNA