vendredi 18 août 2017 - 06:26:59

Le Vietnam s'efforce de réduire les accidents de la route

Imprimer

Le gouvernement vietnamien s'est engagé à diminuer d'ici 2020 de 50% le nombre de morts et de blessés des accidents de circulation par rapport à 2011.

C'est ce qu'a annoncé le vice-Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lors de la cérémonie d'ouverture jeudi d'une conférence internationale sur la sécurité de la circulation au Vietnam.

Cet évènement de trois jours, qui est organisé par le Comité national de la Sécurité de circulation en collaboration avec la Banque Mondiale (BM), a suscité la participation de plus de 500 délégués vietnamiens et étrangers.

A cette occasion, Nguyen Xuan Phuc a souligné que le gouvernement vietnamien considère le développement des communications et du transport comme une force motrice du développement socioéconomique national.

Le gouvernement a également perçu le risque de déséquilibre entre les besoins de circulation et les capacités des infrastructures et services, ainsi qu'entre la complexité de la situation et les compétences en terme d'application des lois et politiques dans ce secteur.

Selon le vice-Premier ministre, ce déséquilibre est la cause directe des embouteillages et des accidents de routes. Ces dix dernières années, de 2002 à 2011, chaque année en moyenne, il y a eu 16.000 accidents faisant environ 11.000 morts et plus de 13.000 blessés.

Le gouvernement a promulgué de nombreuses politiques et donné des instructions aux ministères et localités d'appliquer strictement un ensemble de mesures pour faire face à la situation.

En 2012, avec une forte application de la loi et un meilleur respect de la réglementation de la population, le nombre d'accidents de la circulation a connu une baisse.

Pour bien assurer la sécurité de la circulation, les expériences des spécialistes vietnamiens et étrangers en matière de communication et de transport sont très importantes, a réaffirmé Nguyen Xuan Phuc.

Après cette séance plénière, les participants se sont répartis en cinq groupes pour discuter de la gestion de la sécurité routière, des infrastructures de communication et des tâches à réaliser après un accident de routes...- AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres