mardi 22 août 2017 - 04:45:37

Le Vietnam présent à la séance plénière de l’AG sur les océans et le droit de la mer

Imprimer

L’ambassadrice Nguyen Phuong Nga, chef de la mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU. Crédit photo: ONU
 

New York (VNA) – ​Le Vietnam, l'un des premiers pays à avoir signé et ratifié la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, observe toujours ses dispositions, notamment en respectant les droits et intérêts légitimes des autres pays et en participant aux activités organisées relativement à ​ce texte.

C’est ce qu’a souligné l’ambassadrice Nguyen Phuong Nga, chef de la mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, lors de la séance plénière de l'Assemblée générale de l'ONU (71e session) ayant pour thème "Océans et droit de la mer", mercredi à New York (Etats-Unis).

Mme Nguyen Phuong Nga a salué les « efforts énormes » consentis par l’Assemblée générale et ses organes subsidiaires sur le dossier des océans et du droit de la mer.  Elle s’est notamment félicitée des résultats de la dix-septième séance du Processus consultatif informel et de la vingt-sixième Réunion des États parties à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.  Elle a souhaité que l’Assemblée générale tienne compte des recommandations de ces deux instances.

Elle a également jugé encourageants les travaux du Groupe de travail informel sur la conservation et l’​exploitation durable de la biodiversité marine au-delà des juridictions nationales, y voyant une avancée cruciale vers la mise en place d’un instrument juridiquement contraignant en conformité avec la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. À ses yeux, plus de 30 ans après sa création et plus de 20 ans après son entrée en vigueur, cette convention reste le plus important texte juridique de régulation de ​l'ensemble des activités maritimes, contribuant à la paix et à la sécurité et garantissant la liberté de navigation.  Elle fournit en outre un cadre juridique complet d'une gestion pacifique, équitable et durable des ressources marines en vue d’assurer la prospérité à l’Humanité, a-t-elle argué.

En tant que partie à cette convention et État côtier de la mer Orientale, le Viet Nam attache une grande importance à la paix, à la stabilité ​et au développement durable des océans et des mers, a-t-elle ajouté, rappelant que son pays a été l’un des premiers à ratifier ​cette convention et avait toujours suivi ses dispositions. À ce titre, la déléguée s’est félicitée de la tenue l’an prochain d’une conférence de haut niveau pour soutenir la poursuite de l’objectif 14 de développement durable relatif à la conservation des océans, des mers et des ressources marines.

Enfin, évoquant les tensions actuelles entre pays riverains de la mer Orientale, elle a appelé les parties à la retenue et les a invitées à rechercher un règlement pacifique, conformément à la convention et au droit international, en ​appliquant ​pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) et en parvenant rapidement au Code de conduite en mer Orientale (COC). -VNA

 

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres