Photo : ​internet

 

Hanoi (VNA) - Avec des investissements internationaux migrant fortement de Chine vers l’Asie du Sud-Est depuis quelques années, le Vietnam voit s’ouvrir de nouvelles perspectives pour devenir un "nouveau site manufacturier mondial".

Primo, le Vietnam est situé sur des axes de commerce international favorables à l'export de produits à grande échelle. Le pays a une position géographique stratégique dans la région, avec plus de 3.200 km de côtes bordant le golfe du Bac Bo, la Mer Orientale et le golfe de Thaïlande.

Secundo, le Vietnam s’intègre de plus en plus profondément à l'économie mondiale. En septembre 2015, le Vietnam avait conclu 11 accords de libre-échange (ALE) avec le Japon, le Chili, le Laos, la République de Corée, l’Union économique eurasiatique, l’accord de partenariat transpacifique (TPP), outre la Communauté économique de l'ASEAN (AEC). Selon les prévisions, pour la période 2016-2018, le Vietnam continuera de négocier et convenir d’autres accords de commerce bilatéraux ou multilatéraux.

Tertio, la production industrielle du Vietnam connaît une croissance stable par rapport à d'autres centres de la région. Selon Bloomberg, l’indice des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier national a augmenté régulièrement, passant de 49,3 points en décembre 2012 à 52,7 points en décembre 2014.

Quarto, dans le contexte où le Vietnam s’intègre plus profondément à l’économie mondiale, le secteur de l’investissement direct étranger (IDE) bénéficie des avantages liés à l'exportation.

Quinto, le Vietnam possède une main-d'œuvre abondante d’un coût faible par rapport aux autres pays de la région.

Sexto, une étude de Savills Vietnam sur le fonctionnement des parcs industriels à travers le pays montre que le déplacement des investissements de Chine vers les pays de l'ASEAN a aussi pour but de bénéficier des ALE. Ainsi, le groupe Microsoft a déclaré délocaliser deux usines de fabrication de téléphones Nokia en Chine au Vietnam, et investir 210 millions de dollars de plus dans la zone industrielle Vietnam-Singapour à Bac Ninh, triplant ainsi sa masse salariale. Toujours selon Savills Vietnam, environ 44% des entreprises interrogées ont choisi le Vietnam en raison de son grand marché intérieur, 29% indiquant également de faibles coûts de fonctionnement, et 18%, une main-d'œuvre abondante. -CPV/VNA