La présidente de l'Asssemblée nationale du Vietnam, Nguyen Thi KimNgan (3e à gauche) et des dirigeants du Parti communiste tchèque-Morava. Photo:  VNA
Prague (VNA) – Le Vietnam prend en haute considération le développement des relations d’amitié et de coopération multiforme avec les amis traditionnels, dont la République tchèque et soutient le resserrement des relations entre le Parti communiste du Vietnam (PCV) et le Parti communiste tchèque-Morava, a affirmé la présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Nguyen Thi Kim Ngan, en visite officielle en République tchèque.
Lors de la rencontre le 12 avril à Prague avec le président du Parti communiste tchèque-Morava et aussi vice-président de la Chambre basse tchèque, Vojtech Fillip, la dirigeante vietnamienne a estimé le soutien de Morava à la position du Parlement et le gouvernement tchèques de resserrer les liens avec le Vietnam.
Elle a souhaité que le Parti communiste tchèque-Morava, dont les membres sont les plus nombreux parmi les partis politiques en République tchèque, continue de soutenir les relations Vietnam-République tchèque, notamment dans l’accélération de la coopération entre les localités vietnamiennes et tchèques. Elle a fécilité Vojtech Fillip d’avoir réélu président de Morava, se déclarant convaincue que ce parti continuera d’affirmer sa position dans la vie politique et sociale tchèque.
Nguyen Thi Kim Ngan s’est réjouie du développement fructueux des relations entre les deux pays dans divers domaines comme la politique et la diplomatie, le commerce et l’investissement, la défense et la sécurité…
Pour sa part, Vojtech Fillip a insisté sur la nécessité d’établir les relations de coopération entre les deux partis communistes au niveau tant central que local. Le Parti Morava est prêt à favoriser ces relations de coopération.
Vojtech Fillip a demandé de développer les relations de coopération entre les deux pays dans la presse, concrètement entre le journal Nhan Dan du PCV et celui Halo Noviny de Morava, ce afin faciliter l’échange d’information entre le PCV et le Parti communiste tchèque-Morava. -VNA