Le vice-ministre de l’Industrie et du commerce Nguyen Cam Tu (centre) participe au Sommet d’affaires et d’investissement de l’ASEAN 2015. Photo: VNA

Kuala Lumpur (VNA) – Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Nguyen Cam Tu, à la tête d​e la délégation vietnamienne, ​a participé au Sommet d’affaires et d’investissement de l’ASEAN 2015 qui a eu lieu les 20 et 21 novembre à Kuala Lumpur, en Malaisie, en marge du 27e Sommet de l’ASEAN. L'objectif : promouvoir davantage la croissance économique régionale.

Nguyen Cam Tu a déclaré que le développement durable devrait être au cœur de la Communauté économique de l'ASEAN (AEC). Ces dix dernières années, le Vietnam s’est focalisé sur le développement durable, en limitant l’exploitation des énergies fossiles et demandant aux entreprises de bien respecter l’environnement.

Il a également souligné la nécessité de sensibiliser la population aséanienne, en particulier les travailleurs dans les petites et moyennes entreprises, sur les intérêts de l’AEC. ​

Dans son discours d’ouverture du sommet, le Premier ministre malaisien Najib Razak a hautement apprécié la croissance durable de l’ASEAN, en affirmant que cette dernière est l’une des rares régions du monde à connaître une croissance consécutive ces dernières années. En effet, la croissance du PIB de la région a été de 4,6% en 2014 et devrait atteindre 5,6% par an au cours des quatre années à venir. 

Quant à l’investissement, l’ASEAN a attiré 136 milliards de dollars d’investissement direct étranger (IDE), notamment en provenance de l’Union européenne, du Japon et des États-Unis. "Soit plus qu'aux États-Unis et qu'en Chine", a-t-il indiqué.

Cependant, le Premier ministre malaisien a noté que les pays membres de l’ASEAN devraient augmenter leur IDE afin d’assurer la croissance économique pour apporter la prospérité et améliorer le niveau de vie ​des habitants du bloc.

Et de se déclarer convaincu que "la création de la Communauté économique de l’ASEAN (AEC) ​à la fin de cette année - l’un des trois piliers de la Communauté de l’ASEAN - permettra d’attirer un flux important d’IDE dans la région", ajoutant que l’ASEAN devrait devenir la 4e économie du monde en 2050.

Lors de ce sommet, les délégués ont écouté des rapports sur la procédure et les résultats obtenus durant le processus d’édification de l’AEC en 2015, sur l’intégration régionale, sur l’investissement, ainsi que les interventions sur les mesures d’investissement, les services et le commerce de l’ASEAN, le système de transit douanier de l'ASEAN (ACTS)… 

Leurs débats ont également mis l’accent sur les mesures visant à édifier l’AEC, dont l’objectif est de créer un marché et un atelier commun très prospères.-VNA