dimanche 20 août 2017 - 00:00:25

Le Vietnam partage son point de vue sur l'avenir de l'Asie

Imprimer

L'Asie doit faire face à nombreuses difficultés et défis et demande une coopération étroite entre les pays dans la région, a déclaré l e vice-Premier ministre Vu Duc Dam dans son discours prononcé lors de la 20e conférence internationale "Avenir de l'Asie" à Tokyo.

Selon le dirigeant vietnamien, l'Asie doit renouveler l'institution économique et les technologies et notamment assurer l'environnement de commerce pacifique et stable.

Pour parvenir à cet objectif, les relations entre les pays doivent être édifiées sur les principes d'équité, pour les intérêts communs, dans le respect de l'indépendance, de la souveraineté, du droit et des usages internationaux, a-t-il ajouté.

S'agissant de la situation en Mer Orientale, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a clairement précisé que l'implantation de la plate-forme de forage pétrolier Haiyang Shiyou - 981 par la Chine, sous la protection des navires de guerre et d'avions, dans le plateau continental et la zone économique exclusive du Vietnam violait sévèrement le droit international, dont la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) signée entre l'ASEAN et la Chine.

Il a affirmé que le Vietnam prenait en haute considération les relations de coopération avec la Chine, soulignant la volonté et les efforts du Vietnam dans le règlement des questions par des mesures pacifiques ainsi que la détermination du Vietnam de prendre des mesures favorables au droit international pour protéger sa souveraineté nationale et ses intérêts légitimes.

Vu Duc Dam a réaffirmé l'engagement du Vietnam de continuer de réaliser pleinement ses engagements internationaux et de recourir des mesures nécessaires pour assurer la sécurité et les intérêts légitimes des entreprises et particuliers étrangers au Vietnam.

La 20e conférence internationale "Avenir de l'Asie" à Tokyo a été organisée les 22 et 23 mai par le groupe de communication Nikkei et le Centre d’études économiques du Japon. L’événement a réuni de nombreux chefs d’État, dirigeants et experts de différents pays.

Les conférenciers ont discuté du rôle et de l’ingérence des grands pays dans la région, de la nouvelle politique de sécurité du Japon, de la tension en Mer Orientale, du processus d’intégration économique régional et des négociations de l’Accord de partenariat transpacifique (TPP).

En marge de cette conférence, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a entretenu avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong.

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a remercié les gouvernements japonais et singapourien d’avoir élevé leur voix pour soutenir la position légitime du Vietnam devant la violation par la Chine des eaux vietnamiennes.

Il a appelé ces deux pays et la communauté internationale à continuer à élever fortement leur voix pour protester contre les actes de violation du droit international, menaçant la paix, la stabilité dans la région, tout d’abord la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation en Mer Orientale.

Pour leur part, les Premiers ministres japonais et singapourien ont exprimé leur inquiétude devant les déroulements complexes en Mer Orientale. Ils ont affirmé le point de vue de respecter le droit international, de faire preuve de retenue pour éviter le conflit portant atteinte à la paix, à la stabilité dans la région, à la sécurité et à la sûreté de navigation maritime en Mer Orientale.

Les Premiers ministres japonais et singapourien ont affirmé qu’avec l’engagement du gouvernement vietnamien d’assurer l’environnement d’investissement sûr pour les investisseurs étrangers, ces deux pays continuent à encourager leurs entreprises à élargir l’investissement au Vietnam-VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres