Photo d'illustration: VNA

Hanoï (VNA) – Des experts venus du Vietnam et de 17 pays de l'Asie-Pacifique se sont réunis le 20 février à Hanoï pour une conférence de cinq jours afin de partager leurs expériences en matière d'application de la médecine nucléaire dans le diagnostic et le traitement médical.

Organisé par l'hôpital Bach Mai, l’événement a vu la participation de représentants de l'Institut de l'énergie atomique du Vietnam, du Département de sûreté nucléaire et radiologique (ministère des Sciences et des Technologies), de la Commission de l’énergie atomique du Vietnam, de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et du bureau régional de l'Accord régional de coopération de l’AIEA.

Lors de cette conférence, les intervenants ​ont évalué l'efficacité d'un projet de coopération technique sur l’amélioration de la qualité des services médicaux et des capacités des organismes gouvernementaux dans le cadre de l'Accord de coopération régionale de l’AIEA.

Le directeur de l'hôpital Bach Mai, Nguyen Quoc Anh, a fait savoir qu’un programme de coopération entre son établissement et l’AIEA était mis en œuvre depuis quelques années, dont un projet de coopération technique destiné à développer les capacités de traitement des maladies non infectieuses comme les cancers et les maladies cardiaques.

L'hôpital Bach Mai est l’un des pionniers dans l'application de la médecine nucléaire dans le diagnostic et le traitement des patients souffrant ​d​'un cancer. En appliquant ​ces techniques avancées, l'hôpital ​traite​ efficacement  ses patients.

Du 20 au 24 février, outre ledit projet de coopération technique, les participants examineront les plans d’action 2017 et 2018 et échangeront des expériences dans ce domaine. -VNA