New York (VNA) - Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a affirmé que le Vietnam ouvre toujours grand la porte aux investisseurs, lors d’une table ronde tenue mardi 30 mai à New York dans le cadre de sa visite officielle aux États-Unis.

 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (3e, à gauche) a déclaré lors de la table ronde tenue le 30 mai à New York que le moment est venu pour les entreprises américaines de s’engager plus dans le processus de restructuration économique au Vietnam. Photo : VNA

 La porte est toujours ouverte, les possibilités existent, le Vietnam vous salue et encourage à investir dans les domaines tels que le développement des infrastructures et des services de haute qualité, l’énergie, l’industrie manufacturière, le tourisme, en particulier le marché des capitaux, a-t-il déclaré en substance.

Il a affirmé que le temps est grand temps pour les entreprises américaines de participer plus vigoureusement dans le processus de restructuration économique du Vietnam, notamment dans les domaines financier et bancaire.

Le chef du gouvernement a informé les dirigeants des groupes américains de la situation socio-économique au Vietnam après plus de trois décennies de rénovation, d’ouverture et d’intégration. Le Vietnam a accédé au rang des pays à revenu moyen, et entretient des relations avec la plupart des économies du monde.

Le Vietnam accélère les opérations de fusions-acquisitions de concert avec l’actionnarisation de grandes entreprises publiques dans les domaines tels que les transports, les infrastructures, l’alimentation, les télécommunications, l’agriculture, les services, a-t-il fait savoir.

Il a fait savoir que les États-Unis sont aujourd’hui l’un des principaux partenaires d’investissement du Vietnam avec 835 projets totalisant plus de 10,2 milliards de dollars enregistrés. Les États-Unis sont le troisième partenaire commercial du Vietnam avec les échanges commerciaux bilatéraux de plus de 47 milliards de dollars en 2016.

Les exportations américaines au Vietnam augmentent de plus en plus et les documents signés lors de cette visite devraient aboutir aux échanges commerciaux plus équilibrés et promouvoir les atouts de chaque partie, a-t-il indiqué.

Cette tendance n’est pas contradictoire mais complémentaire lorsque le Vietnam importe des machines, équipements et certains autres biens américains et exporte vers les États-Unis des produits préférés par les Américains comme poissons, crevettes, fruits, sandales et chaussures, a-t-il dit.

Les investisseurs américains se sont intéressés notamment à la mise en œuvre des politiques du gouvernement vietnamiens dans l’amélioration de l’environnement de l’investissement, le développement du marché boursier, l’actionnarisation des entreprises publiques.

 
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) et le président d’Exxon Mobile. Photo : VNA
 
Ils ont estimé que le Vietnam est un pays riche de potentialités d’investissement dans plusieurs domaines, dispose d’une main-d’œuvre abondante, d’un environnement socio-politique stable, et s’intégère de plus en plus au monde, connaît une intégration internationale croissante et fait preuve d’une forte volonté de donner un élan vigoureux à la communauté des affaires.

Philip Falcone, président du fonds d’investissement Harbinger Capital Partners, qui investit dans le projet de Hô Tràm avec 4,2 milliards de dollars enregistrés à Bà Ria-Vung Tàu (Sud), s’est engagé à continuer d’inciter les entreprises, investisseurs américains à prêter une plus grande attention au marché vietnamien, souhaitant que le gouvernement vietnamien continue de leur créer des conditions favorables.

Charles Kaye, du groupe Warburg Pincus qui a investi dans le tourisme au Vietnam, a estimé que le Vietnam est une destination d’investissement qui possède un grand potentiel dans la mesure où la classe moyenne s’agrandit et offre des opportunités de business aux entreprises qui s’engagent dans le commerce de détail, les services de soins de santé et les nouvelles technologies.

Le représentant de KKR Global Institute a fait savoir lors de la table ronde que la firme est en train de préparer un fonds de plus de 9 milliards de dollars pour ses investissements dans les marchés émergents, dont le Vietnam, pays à la population jeune et à la croissance économique forte.

Le ministre du Plan et de l’Investissement Nguyên Tri Dung a déclaré qu’il est temps pour les entreprises américaines de prendre des décisions rapides sur la mise en œuvre des programmes et projets en identifiant les opportunités d’investissement au Vietnam.

Il a souligné que le Vietnam encourage les entreprises à participer au processus d’actionnarisation des entreprises vietnamiennes, à y apporter des fonds supplémentaires pour leur développement, ce qui contribue à la création d’emplois et au transfert de technologies. – VNA