Le Vietnam exporte principalement en UE des téléphones. Photo: internet

Hanoi (VNA) - Singapour, la Malaisie, la Thaïlande et l’Indonésie perdent de plus en plus de parts de marché dans l’Union européenne (UE), au profit du Vietnam.

Le Vietnam a gagné des parts de marché dans l’UE au détriment d'autres pays d’Asie du Sud-Est en 2015, et cette tendance devrait se poursuivre une fois que l’accord de libre-échange (ALE) Vietnam-UE entrera en vigueur, selon Bloomberg.

Selon la délégation européenne à Singapour, les échanges commerciaux entre l’UE et l’ASEAN (Association des Nations de l'Asie du Sud-Est) en 2015 ont été estimés à 227 milliards de dollars. Le Vietnam en représente 19,1%, contre 15,8% en 2014.

Michael Pulch, ambassadeur de l’UE à Singapour, a souligné que le Vietnam est un marché en forte croissance. Il s’est félicité du développement très positif des relations commerciales entre l'UE et le Vietnam. Cette tendance et un ALE en cours de finalisation contribueront à dynamiser les relations dans l'avenir.

Le Vietnam exporte principalement vers l’UE téléphones, produits électroniques, chaussures, vêtements et café. Il est le 2e pays aséanien à avoir conclu un ALE avec cette union, après Singapour.

Les sombres prévisions économiques dans les pays développés incitent les investisseurs à rechercher des opportunités dans les marchés ayant une jeune population et une forte croissance économique tels que les Philippines et le Vietnam. En outre, le Vietnam a besoin de technologies avancées, dont l’UE reste l'un des principaux fournisseurs. -CPV/VNA