mercredi 20 septembre 2017 - 03:48:11

Le Vietnam fustige une nouvelle escalade chinoise en Mer Orientale

Imprimer

Au moins, 24 navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi ont été endommagés et 12 surveillants de la pêche blessés par les navires chinois depuis le 3 mai, a dénoncé jeudi à la presse le commandant adjoint et chef d'état-major du Commandement de la Garde-côte du Vietnam, Ngô Ngoc Thu , fustigeant une nouvelle escalade chinoise en Mer Orientale.

Parmi les navires avariés, 19 de la Surveillance des ressources halieutiques et 5 autres de la Garde-côte du Vietnam ont subi des dégâts après avoir été percutés et tirés aux canons à eau lorsqu’ils exécutaient leur mission pour exiger de la Chine de retirer sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 installée illégalement dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam.

Ngô Ngoc Thu a fait remarquer qu’en plus de déployer les navires de la Garde-côte chinoise, patrouilleurs et navires logistiques autour de la plate-forme pétrolière, la Chine a envoyé à ce jour un large nombre de grands bateaux de pêche à coque en fer ainsi que de nombreux bâtiments de guerre et avions.

"Les navires chinois se sont regroupés et ont formé trois cercles autour de la plate-forme, leur permettant d’encercler et percuter les navires vietnamiens à leur approche", a-t-il décrit lors de la conférence de presse internationale à Hanoi.

Entre-temps, le Vietnam a utilisé uniquement des mesures pacifiques, y compris l’utilisation des haut-parleurs pour protester et sensibiliser les Chinois en langues vietnamienne, anglaise et chinoise au retrait de leurs navires et de leur plate-forme des eaux vietnamiennes, et la collecte des preuves des actes agressifs chinois sur le terrain, a fait savoir Ngô Ngoc Thu.

Durant plus d’un mois après l’installation de cette plate-forme, plus de 30 échanges ont eu lieu sous diverses formes entre les deux parties. La communauté internationale a apprécié la maîtrise et la conduite du Vietnam, et critiqué les actes incorrects de la Chine, selon Trân Duy Hai, vice-président du Comité national des frontières.

"Cependant, en dépit des efforts comme de la bonne volonté du Vietnam, la Chine a non seulement poursuivi ses actions illégales, mais encore calomnié le Vietnam," a-t-il déploré.

La Chine a élargi la sphère d’activité de sa plate-forme en la déplaçant à 15 degrés 33 minutes 38 secondes de latitude Nord et à 111 degrés 34 minutes 62 secondes de longitude Est, à 60 milles à l’intérieur de la zone économique exclusive et du plateau continental du Vietnam.

Elle a aussi déployé davantage de navires d’escorte autour de sa plate-forme, par certains jours jusqu’à 140, dont plusieurs patrouilleurs d’attaque rapide, navires lance-missiles, navires de débarquement, frégates anti-sous-marine"

Le 26 mai 2014, un bateau de pêche chinois a attaqué et coulé le bateau de pêche vietnamien immatriculé DNa 90152 dans une pêcherie traditionnelle de l’archipel de Hoang Sa (Paracel) du Vietnam et empêché d’autres bateaux vietnamiens de porter secours aux pêcheurs à bord.

Le 1 er juin, les navires chinois a transpercé le navire 2016 de la Garde-côte du Vietnam, faisant quatre trous sur son tribord, a dénoncé Trân Duy Hai, ajoutant que les actions chinoises aggravent les tensions en Mer Orientale, au péril de la paix, de la stabilité, de la liberté de navigation et de la sécurité maritime dans la région, et au grand dam de la communauté internationale.

"Le Vietnam a envoyé trois notes diplomatiques au ministère chinois des Affaires étrangères pour exiger que la Chine respecte le droit international et arrête immédiatement ses violations de la souveraineté et de la juridiction du Vietnam sur sa zone économique exclusive et son plateau continental", a-t-il fait savoir, indiquant que la Chine a encore éludé la demande du Vietnam.

Il a également appelé la communauté internationale ainsi que les agences de presse nationales et étrangères, à poursuivre leur voix forte contre les actes illicites de la Chine s de manière objective et équitable, la protection de la justice.

Trân Duy Hai a noté l’opinion étrangère contre des actions illégales de la Chine, estimant que c’est la première fois au cours des dernières années que la communauté internationale a montré une forte réaction à ce qui se passait en Mer Orientale.

"La voix de la communauté internationale joue un rôle important dans le maintien de la paix, de la stabilité et la garantie de la sûreté maritime et la sécurité en Mer Orientale ainsi que la prévention de nouvelles escalades de la Chine", a-t-il déclaré, appelant à un soutien accru de la communauté internationale.

De son côté, Hà Lê, chef adjoint du Département de surveillance des ressources halieutiques du Vietnam relevant du ministère de l'Agriculture et du développement rural, a déclaré que depuis le 7 mai, 12 navires de pêche vietnamiens ont été harcelés et attaqués par les navires chinois.

Lors de la conférence de presse, les autorités vietnamiennes ont affirmé la position du Vietnam de poursuivre les mesures pacifiques pour régler les différends en Mer Orientale, conformément au droit international et à la Charte des Nations Unies.

Le Vietnam poursuivra ses efforts diplomatiques avec la Chine, tout en tenant compte de ses prochaines mesures pour résoudre le problème et protéger ses droits et intérêts légitimes, ont-ils déclaré.

En ce qui concerne le contenu des réunions prochaines de l’ASEAN au Myanmar, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lê Hai Binh a fait savoir qu’elles porteront sur la question de la Mer Orientale, outre la Communauté de l'ASEAN et le renforcement de la confiance régionale et des mesures de diplomatie préventive.

"Le maintien de la paix, de la stabilité et de la sécurité de navigation dans la région est à la fois un avantage et l’obligation des pays régionaux et non régionaux. Ainsi, la question de la Mer Orientale et des tensions dans la région figureront à l’agenda des réunions", at-il ajouté.

En ce qui concerne une récente déclaration du G7 exprimant sa profonde inquiétude devant les agissements et les tensions en Mer Orientale et Mer de Chine orientale, le diplomate a estimé que le Vietnam s’est félicité de l’initiative tout en s’opposant à l'action unilatérale d'un pays sur les revendications de souveraineté en utilisant la force ou menaçant d’y recourir.

Il a exprimé le souhait que les pays et les organisations internationales continueront d’élever leurs voix et leurs actions effectives pour contribuer à la paix régionale, à la stabilité, à la sécurité et au règlement des différends par des moyens pacifiques, conformément au droit international.-VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres