Photo: VNA

Can Tho (VNA) - Le Comité de pilotage du Nam Bo Occidental a travaillé le 13 mars dans la ville de Can Tho (Sud) avec des représentants de la préfecture japonaise d'Hiroshima pour discuter de leur coopération dans le domaine environnemental.

Sato Yoshio, chef du Département du Commerce, de l'Industrie et du Travail d'Hiroshima, a déclaré que sa préfecture avait des ​compétences dans le traitement des problèmes ​concernant l'environnement. Il a également souhaité que le Comité de pilotage du Nam Bo Occidental s​oit une « passerelle » reliant les villes et provinces ​du Delta du Mékong et les entreprises d'Hiroshima.

La partie japonaise a proposé de coo​pérer avec le Comité de pilotage du Nam Bo Occidental, la province de Soc Trang et la ville de Can Tho ​dans l'organisation d'une conférence de contacts d’affaires entre leurs entreprises en septembre prochain.

La conférence présentera les technologies d'Hiroshima dans la purification de l'eau, le dessalement de l'eau de mer et le traitement des déchets solides et liquides, entre autres.

Le vice-président du Comité populaire Can Tho, Dao Anh Dung, a déclaré que le traitement des eaux usées dans l'élevage du pangasius et les déchets dans les fermes porcines étaient des priorités de sa localité.

« Des technologies de traitement des boues urbaines et des déchets sont également nécessaires » , a-t-il ajouté.

Le 14 mars, la délégation de la préfecture japonaise d’Hiroshima a également travaillé avec les autorités de la province de Soc Trang dans le delta du Mékong. Les deux parties ont convenu de renforcer leur coopération dans plusieurs domaines, notamment dans l’agriculture verte et l’environnement.–VNA