Les peuples vietnamien et tchèque ont tout intérêt à mieux se comprendre, a déclaré le président Truong Tân Sang au ministre tchèque des Affaires étrangères Lubomir Zaoralek vendredi à Hanoi.

Le président Truong Tân Sang (droite) reçoit le ministre tchèque des Affaires étrangères Lubomir Zaoralek, vendredi à Hanoi. Photo: VNA

Maintenant que la République tchèque a officiellement reconnu les Vietnamiens comme étant de ses ethnies, les deux peuples doivent intensifier leurs échanges culturels, a-t-il estimé, en proposant que les deux pays révisent et complètent leur dispositif juridique pour favoriser les relations économiques, commerciales et les investissements réciproques.

Face à l’inquiétude du gouvernement tchèque au sujet de la Mer Orientale, le président Truong Tân Sang a réitéré le souhait de son pays de régler pacifiquement tous les litiges, dans le respect du droit international, a fortiori de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982.

Le Vietnam s’oppose énergiquement aux activités unilatérales faisant fi du droit international pour modifier le statu quo en Mer Orientale et complexifier la situation, a-t-il déclaré.

De son côté, le ministre tchèque des Affaires étrangères a salué le rôle de plus en plus important du Vietnam sur la scène internationale. La République tchèque souhaite qu’il soit son partenaire fiable en Asie, a-t-il affirmé en partageant la position pacifique du Vietnam en ce qui concerne la Mer Orientale.

Vers une coopération intégrale accrue

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh s’est entretenu vendredi à Hanoi avec le chef de la diplomatie tchèque Lubomir Zaoralex. Des solutions ont été avancées pour dynamiser la coopération bilatérale dans tous les domaines.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh s’est entretenu vendredi à Hanoi avec le chef de la diplomatie tchèque Lubomir Zaoralex. Photo: VNA

J’ai abordé 9 domaines dans lesquels nos deux pays pourront coopérer. Tous ces domaines sont cruciaux pour le Vietnam et la République tchèque. Nous avons aussi discuté de mesures visant à dynamiser la coopération économique et commerciale  entre les deux pays, a souligné Pham Binh Minh.

Le commerce bilatéral a connu une forte croissance ces derniers temps et notamment en 2015. En effet, au cours des 6 premiers mois de l’année, nos échanges commerciaux bilatéraux ont enregistré une croissance de 66% par rapport à 2014. C’est un bon signe pour notre commerce, a-t-il encore indiqué.

Le ministre tchèque des Affaires étrangères Lubomir Zaoralek a visité vendredi une exposition organisée par 19 entreprises de son pays. Des énergies renouvelables aux technologies de l’information, en passant par l’industrie minière et l’architecture, ces sociétés proposent de transférer à leurs consoeurs vietnamiennes les technologies dernier cri.

Un colloque sur les technolgies et les produits haut de gamme tchèques a eu lieu à cette occasion, pour souligner leur qualité et leur prix raisonnable. Le Vietnam a enregistré de grandes avancées socio-économiques alors que l’économie tchèque connaît une croissance parmi les plus rapides dans l’Union européenne, a indiqué le chef de la diplomatie tchèque, invitant les entreprises des deux pays à mener des affaires ensemble.

Pour la République tchèque, le Vietnam compte parmi les 12 marchés les plus prometteurs au monde. Le Vietnam considère la République tchèque comme une porte d’entrée importante vers l’Union européenne. Ce pays occupe aujourd’hui la 44ème place sur les 105 investisseurs étrangers en activité au Vietnam.

Vendredi après-midi, le vice-ministre de la Défense Nguyên Van Hiên a reçu le chef de la diplomatie tchèque Lubomir Zaoralex. Appréciant les résultats de la coopération dans la défense entre les deux pays ces derniers temps, il a invité les deux parties à accélérer leurs liens, notamment dans l'échange de délégations, la formation, l'industrie de la défense, les sciences et technologies. – VOV/VNA