Le virus Zika est transmis par certaines variétés de moustiques. Crédit Photo: wsj.com

 

Hanoi (VNA) - Aucun cas de virus Zika n'est pour le moment à déplorer au Vietnam. Cependant, le risque que ce virus touche le Vietnam est évident, a averti le 16 février le Département de médecine préventive du ministère de la Santé.

Le Vietnam est parfaitement en mesure ​d'analyser et de diagnostiquer le virus Zika, a-t-il ajouté, indiquant que le ministère de la Santé avait élaboré un plan d’action de prévention et de lutte contre le virus Zika. Le ministère a décidé de multiplier les ​contrôles aux postes frontaliers et au sein de la société, et va publier un guide et un schéma de supervision et de traitement des malades atteints par ce virus. Le secteur de la santé a également préparé des médicaments et des équipements médicaux, et a établi une ligne "rouge" concernant ce virus.

Le vice-ministre de la Santé Nguyen Thanh Long a souligné que son ministère avait demandé ​d'appliquer toutes les mesures nécessaires dans les établissements de la santé et dans la société.

La population a été encouragée à prendre les mesures préventives telles que généralisation de l'emploi de moustiquaires, suppression de tous contenants susceptibles de retenir l’eau pour limiter au maximum ​les lieux de reproduction des moustiques... Par ailleurs, les femmes enceintes doivent être particulièrement vigilantes.

Selon l'OMS, le virus Zika a été identifié pour la première fois en Ouganda en 1947 chez des singes rhésus, par le biais d’un réseau de surveillance de la fièvre jaune selvatique.

Il a ensuite été identifié chez l’homme en 1952 en Ouganda et en République-Unie de Tanzanie. Des flambées de maladie à virus Zika ont été observées en Afrique, dans les Amériques, en Asie et dans le Pacifique.

Le virus Zika se transmet à l’être humain par la piqûre d’un moustique infecté du genre Aedes dans les régions tropicales. Celui-ci transmet aussi la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune. ​-VNA