Des élèves et étudiants de Hanoi participent à défilé en réponse au meeting de prévention et de lutte contre le VIH/Sida. Photo : VNA

 

​Le Vietnam ​s'efforcera de maintenir le taux d'infection par le VIH en dessous de 0,3% en 2020 tout en réduisant l'impact du ​virus sur le développement socio-économique.

L'information a été publiée lors d'un atelier tenu le 24 septembre à Hanoi pour concevoir un plan ​contre le VIH pour 2016-2020. Les objectifs ​: 80% de la population âgée de 15 à 49 ans ​devra avoir ​des connaissances suffisantes ​sur le ​virus, 80% de la population ​devra faire preuve de non-discrimination contre les p​orteurs, et 90% des personnes ​contaminées ​​seront en mesure d'avoir accès ​à un traitement antirétroviral (ARV)...

Le plan se concentrera sur la fourniture de seringues ​neuves pour les ​toxicomanes, en particulier ceux dans les zones montagneuses et ​reculées, sur l​e développement de l'utilisation de nouveaux médicaments dans la désintoxication, ainsi que sur l'étude et l'application de mesures préventives contre le VIH en augmentant le nombre de cliniques de dépistage du virus à l'échelle nationale.

Le chef du Département de la prévention et de la lutte contre le VIH du ministère de la Santé, Nguyen Hoang Long, a souligné la nécessité d'augmenter les assistances financières pour maintenir et développer les réalisations dans ce domaine.

Selon ce Département, le Vietnam détecte environ 12.000 nouveaux cas et de 2.000 à 3.000 décès liés au ​virus chaque année. En juin dernier, le pays ​comptait plus de 227.100 personnes ​séropositives au Vietnam, dont 71.115 sidéens. ​Entre 2011 et 2015, ​les efforts nationaux ont permis à 400.000 personnes d'éviter ​une contamination et de prévenir la mort ​de 150.000 sidéens.- VNA