samedi 19 août 2017 - 14:32:13

Le Vietnam demande à Pékin de respecter sa souveraineté

Imprimer

Le Vietnam a de nouveau fustigé mercredi les agissements chinois en Mer Orientale en plus de deux mois, demandant à la Chine de se conformer au droit international et de respecter les droits souverains et la juridiction du Vietnam.

Réagissant au déplacement par la Chine de sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 installé illégalement depuis début mai dans les eaux vietnamiennes, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh a demandé à la Chine de ne pas laisser se produire d’actes similaires et de régler les différends par le dialogue.

" Afin de créer un environnement de paix et de stabilité en Mer Orientale, le Vietnam demande à la Chine de ne pas faire revenir sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 ou n’importe quelle autre plate-forme opérer sur le site du lot pétrolier 143 du Vietnam ou dans n’importe quel autre site appartenant à la zone maritime du Vietnam prescrite par la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, de respecter les droits souverains et la juridiction du Vietnam du Vietnam sur sa zone économique exclusive et son plateau continental ", a-t-il déclaré .

Depuis le 2 mai 2014, la plate-forme Haiyang Shiyou-981 et nombres de navires d’escorte, y compris des navires militaires chinois, ont violé la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam. Le site d’opération de la plate-forme se trouve à environ 130 milles marins des côtes vietnamiennes .

" Le Vietnam réaffirme que le site d’opération de la plate-forme Haiyang Shiyou-981 depuis début mai 2014 appartient à la zone économique exclusive et au plateau continental du Vietnam. L’activité de la plate-forme Haiyang Shiyou-981 ces plus de deux derniers mois est complètement illégale, viole les dispositions du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 ", a-t-il souligné .

" Les navires chinois ont encerclé, délibérément percuté, utilisé leurs canons à eau de forte puissance contre les navires des Garde-côtes vietnamiens et de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam en mission de gestion maritime dans la zone économique exclusive, le plateau du Vietnam, faisant plusieurs blessés parmi les surveillants de la pêche vietnamiens et provoquant des dégâts aux forces chargées de l’application de la loi du Vietnam en mer, et ont même coulé un bateau de pêche vietnamien ", a-t-il dénoncé ajoutant que "le Vietnam a lutté pour défendre sa souveraineté et sa juridiction par les mesures pacifiques " .

Rien que du 3 mai au 5 juin dernier, les navires d’escorte chinois ont attaqué avec des canons à eau et délibérément percuté les navires administratifs vietnamiens, blessant 12 surveillants de la pêche et endommageant 24 navires. Le 26 mai 2014, un grand chalutier chinois a poursuivi et renversé un bateau de pêche vietnamien, qui a fini par sombrer. Les pêcheurs ont failli se noyer, mais s’en sont sortis.

Le Vietnam a envoyé depuis des notes verbales et communiqué plus de 30 fois avec les autorités chinoises à différents niveaux pour protester contre le déploiement de la plate-forme pétrolière et l’envoi de navires d’escorte par la Chine à l’intérieur des zones maritimes du Vietnam, actes qui portent atteinte aux droits souverains et à la juridiction du Vietnam. Dans ces communications, le Vietnam a maintes fois demandé à la Chine de retirer sa plate-forme pétrolière et ses navires des eaux vietnamiennes

" Le Vietnam souhaite, par les négociations amicales, régler les litiges et différends en Mer Orientale sur la base du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 ", a poursuivi le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh .

" Le Vietnam est déterminé à défendre sa souveraineté, ses droits souverains conformément au droit international ", a-t-il conclu. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres