Hanoi  (VNA) - Le Vietnam a condamné avec véhémence la sanglante attaque à Ouagadougou au Burkina Faso, qui a fait au moins 29 morts et une trentaine de blessés, vendredi 15 et samedi 16 janvier.

Le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh. Photo: VNA

«Le Vietnam s’inquiète vivement et condamne énergiquement les attaques terroristes consécutives ces derniers jours, en tout dernièrement au Burkina Faso», vendredi 15 janvier, qui a fait de nombreux morts et blessés, a déclaré samedi le porte-parole du ministre vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh.

«Nous tenons à partager les douleurs et pertes avec les familles des victimes décédées de l’attaque terroriste et sommes fermement convaincus que les auteurs de ces crimes seront punis justement», a-t-il indiqué à la presse.

Vendredi soir, des hommes armés se mettent à tirer en direction des terrasses de deux établissements, le Taxi-Brousse et le Cappuccino. Trois ou quatre assaillants se sont ensuite retranchés armés avec des otages dans l’hôtel Splendid, un établissement quatre étoiles fréquenté par des Occidentaux et par du personnel des agences onusiennes, mais aussi par les forces spéciales françaises lorsqu’elles sont stationnées dans la région.

L’attaque a été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique, dont au moins quatre djihadistes ont été tués lors des opérations. L’assaut des forces armées, qui avait débuté à 2 heures du matin, s’est achevé ce samedi en fin de matinée avec le soutien des forces spéciales françaises.

Aucun bilan officiel n’a, pour l’heure, été donné. Mais selon les autorités locales, au moins 29 personnes auraient été tuées. Par ailleurs, 150 personnes de 18 nationalités différentes auraient été évacuées.

L’identité de l’ensemble des victimes n’est toutefois pas connue, rendue difficile par la présence de corps calcinés après l’incendie déclenché par les terroristes dans le bar restaurant où ils ont d’abord sévi.

«Aucune victime vietnamienne n’a été identifiée pour l’instant» parmi les victimes, a affirmé Lê Hai Binh, citant une information fournie par l’ambassade du Vietnam au Maroc et au Burkina Faso à la demande du ministère vietnamien des Affaires étrangères.

Le ministère des Affaires étrangères a demandé à l’ambassade de continuer de suivre de près les informations et de prendre des mesures urgentes pour venir en aide et assurer la sécurité des ressortissants vietnamiens au Burkina Faso, a encore indiqué le porte-parole. – VNA