Photo: Internet

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), celui des Sciences et des Technologies, et le Comité populaire de la province de Kiên Giang (au Sud) viennent d’organiser, le 20 octobre, à Kiên Giang un colloque sur la concrétisation du Projet de développement d’un label pour le riz vietnamien.

Le Vietnam se retrouve à présent à la troisième place des exportateurs de riz, derrière la Thaïlande et l'Inde. Les exportations de riz du Vietnam s’élèvent à 6 - 8 millions de tonnes/an, pour un chiffre d'affaires de 3 - 3,7 milliards de dollars. Mais, malgré cela, par manque de label, ce riz n’est que peu connu dans le monde, parce qu’il est majoritairement commercialisé sous la marque d’entreprises autres que vietnamiennes, a souligné Trân Thanh Nam, vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, lors de cet événement.

Ce projet cherche à élaborer un label pour le riz vietnamien à tous niveaux: national, régional, local, entreprises et produits. L’objectif est ambitieux: en 2020, 20% des exportations de riz seront effectuées sous ce label vietnamien, et vers 2030, ce chiffre devrait augmenter à 50%.

Le MADR accordera une priorité à l’élaboration d’un label national du riz sur la base de variétés très connues du delta du Mékong, tout en menant une promotion de ce label sur 20 marchés du monde. Selon des évaluations préliminaires du Ministère de l’Industrie et du Commerce, cette promotion nécessiterait un budget minimum de 30 milliards de dôngs pour la période 2015 - 2020. -NDEL/VNA