samedi 19 août 2017 - 12:31:30

Le Vietnam au Forum régional de l'ASEAN

Imprimer

Le règlement pacifique de la question de la Mer Orientale relève de l'intérêt de tous les pays de la région, a affirmé le vice-ministre de la Défense, le général de division Nguyen Chi Vinh.

Ce dernier a estimé que la Mer Orientale et le Mékong sont des problèmes extrêmement importants, susceptibles d'entraîner de lourdes conséquences sur le long terme s'ils ne sont pas réglés, et que ceux-ci ne concernent pas seulement les pays riverains de la Mer Orientale et du Mékong ou d'autres y ayant un intérêt, mais à tous ceux de la région.

Le problème de la Mer Orientale doit être réglé par des négociations pacifiques et multilatérales sur la base de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982), et de la stricte application de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), ce qui permettra de parvenir au plus tôt à l'institution du Code de conduite des parties en Mer Orientale (COC).

Le général de division Nguyen Chi Vinh a affirmé le soutien du Vietnam des propositions effectives et vigoureuses du ministre indonésien de la Défense Purnomo Yusgiantoro sur les nouvelles avancées du COC, prévues pour la fin de cette année, ainsi que du souhait du Premier ministre cambodgien Hunsen de la signature du COC en 2012 dans son pays et à l'occasion du 10e anniversaire de la DOC.

Cependant, alors que la COC n'a pas été convenu et que la CNUDM 1982 n'est pas respectée pas dans toutes ses dispositions, l'ensemble des différends et désaccords sur ce point doivent néanmoins être réglés par la voie pacifique, en s'abstenant d'actes unilatéraux, et plus particulièrement en évitant impérativement de recourir à la force ou toutes autres mesures de contrainte à l'encontre des autres parties impliquées, a ajouté le vice-ministre Nguyen Chi Vinh.

Le Vietnam estime que pour dépasser de façon satisfaisante ces défis, les pays membres de l'ARF et ceux ayant des intérêts en Asie-Pacifique doivent d'abord faire preuve de la plus haute responsabilité au regard des défis en matière de sécurité, a-t-il souligné avant d'ajouter que les pays de l'ASEAN doivent renforcer solidarité et consensus, en évitant par dessus tout scission et conflits, afin que cette association régionale devienne le centre des structures de la sécurité de la région.

En s'exprimant lors de cette conférence, le général Nguyên Chi Vinh a insisté sur la diversité, la complexité et le caractère transnational des épreuves régionales, le rôle de plus en plus important de l'ARF dans le renforcement de la coopération pour faire face aux nouveaux défis. Parmi ces derniers, ceux causés par l'homme alliés à ceux causés par le changement de la nature auront des conséquences dangereuses et durables pour toute la région.

Nguyên Chi Vinh a encore souligné que la structure ADMM+, créée récemment mais d'ores et déjà très importante, a pour objet de concrétiser et régler les problèmes avancés par l'ARF, en espérant que cette structure produira réellement des effets.

Le chef de la délégation chinoise, le général de division Wei Fenghe, chef d'état-major adjoint, a affirmé que la Chine observera scrupuleusement le principe de paix et de développement engagé avec la communauté internationale, qu'elle s'engage à continuer d'avoir un rôle de maintien de la paix et de la stabilité dans la région, et soutient le règlement des différends par la voie pacifique et suivant la CNUDM 1982, avant de préciser cependant qu'il ne convient pas d'introduire les problèmes bilatéraux, tels les différends territoriaux, au sein des forums multilatéraux.

Pour sa part, le chef de la délégation américaine a affirmé que son pays s'engage à continuer de développer la coopération sur la base du droit international afin de garantir à tous pays la possibilité d'accéder aux domaines maritime, aérien et terrestre, de garantir la libre circulation des marchandises. Les Etats-Unis protestent contre le recours à la force dans le règlement des différends. Ils appellent tous les pays à observer le CNUDM 1982, la libre navigation maritime, et les parties ayant déclaré la souveraineté en Mer Orientale, à respecter strictement la DOC et à parvenir à la signature du COC.

Les Etats-Unis se sont félicités de ce que l'ASEAN et la Chine aient organisé des réunions du groupe technique de discussion sur l'application de la DOC afin de parvenir à la définition d'un COC garantissant l'exécution des engagements au regard de la Mer Orientale, en vue de régler pacifiquement les différends.

La 8e conférence sur la politique de sécurité du Forum régional de l'ASEAN (ARF) a eu lieu le 8 juin en Indonésie.

Cet évènement a vu la présence de nombreux officiels de haut rang de la défense nationale des 23 pays membres de l'ARF, excepté la République populaire démocratique de Corée et le Pakistan.

Les participants ont échangé leurs points de vue sur la situation internationale et régionale, discuté de la coordination entre l'ARF et ADMM+ (Conférence ministérielle de la Défense nationale de l'ASEAN et des pays de dialogue) en vue d'éviter la répétition des efforts dans la coopération régionale, d'assurer la garantie de la sécurité alimentaire et de l'énergie entre les pays membres de l'ARF.- AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres