Le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyen Quoc Dung. Photo: VNA
 

Hanoi (VNA) - Le Vietnam prend en considération le partenariat stratégique entre l'ASEAN et la Nouvelle-Zélande et salue les résultats de la coopération bilatérale ces derniers temps, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyen Quoc Dung, lors du 24e Dialogue entre l'ASEAN et la Nouvelle-Zélande tenu à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, du 21 au 22 mars.

Au nom des États membres de l'ASEAN, Nguyen Quoc Dung, qui est également président de la réunion des hauts officiels ASEAN-Vietnam, a souligné le rôle et les contributions de la Nouvelle-Zélande à la coopération régionale dans la sécurité et la défense ces derniers temps, soulignant que dans l’avenir, les deux parties devront promouvoir leur collaboration pour valoriser le rôle et accroître l'efficacité des mécanismes de coopération régionale en matière de sécurité menés par l'ASEAN.

Il a appelé à un travail conjoint pour renforcer la capacité de faire face aux défis de sécurité, y compris les mesures diplomatiques préventives et l'amélioration de la capacité des services d’application de la loi, ainsi que pour promouvoir la coopération maritime.

Le vice-ministre Nguyen Quoc Dung a souligné que la réduction de l'écart de développement est une priorité importante de l'ASEAN et des pays CLMV (Cambodge-Laos-Myanmar-Vietnam).

Le Vietnam a proposé plusieurs mesures spécifiques et a demandé aux partenaires de l'ASEAN, y compris la Nouvelle-Zélande, de continuer à fournir un soutien technique et de renforcement des capacités au bloc, afin que l'ASEAN puisse mener avec succès la troisième phase du Plan de travail de l'Initiative pour l'intégration de l'ASEAN (IAI), s’orientant vers la matérialisation de la Vision de l'ASEAN 2025.

Lors du 24e Dialogue entre l'ASEAN et la Nouvelle-Zélande, les deux parties ont passé en revue les activités de coopération bilatérale sur la base du Plan d'action ASEAN-Nouvelle-Zélande pour la période 2016-2020 avec deux stratégies majeures que sont la stratégie sur l’homme et celle sur la prospérité. Elles ont exprimé leur satisfaction devant les progressions dans les relations bilatérales, notamment après l’établissement du partenariat stratégique ASEAN Nouvelle-Zélande lors du sommet commémoratif du 40e anniversaire de leur partenariat de dialogue à Kuala Lumpur en 2015. La Nouvelle-Zélande a réaffirmé attacher de l’importance les liens avec l'ASEAN et soutenir le rôle central du bloc dans la structure régionale en formation.

Face aux défis pour l'environnement de paix et la sécurité régionale, y compris les défis de sécurité traditionnels et non traditionnels, le changement de politiques des grandes puissances et la tendance au protectionnisme dans le commerce international et le populisme ainsi que les formes d'extrémisme violent, les deux parties ont souligné la nécessité de coopération, de promotion de l’édification de la confiance, de maintien du dialogue et de garantie de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région.

La Nouvelle-Zélande a affirmé soutenir et participer activement aux mécanismes de coopération politico-sécuritaire promus et menés par l’ASEAN, y compris Sommet Asie-Europe, Forum régional de l’ASEAN (ARF), Conférence des ministres de la Défense de l’ASEAN élargie (ADMM+). Elle a exprimé son soutien au point de vue de l'ASEAN sur la question de la mer Orientale et a souligné l'importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de la navigation maritime et aérienne en mer Orientale, du règlement pacifique des différends et du respect des processus diplomatiques et juridiques, sur la base du respect du droit international.

Les pays participant à l'événement se sont déclarés inquiets devant les récentes évolutions dans la péninsule coréenne et en mer Orientale.

Sur le plan économique, l'ASEAN est aujourd'hui le quatrième partenaire commercial de la Nouvelle-Zélande. Les deux parties ont convenu de mettre en œuvre efficacement l'accord de libre-échange ASEAN-Australie-Nouvelle-Zélande signé en 2009 sur la base de la Stratégie pour la prospérité.

La Nouvelle-Zélande s'est engagée à continuer d'aider les pays membres de l'ASEAN dans la réalisation de l'IAI pour réduire l'écart de développement et le Plan directeur sur la connectivité de l'ASEAN 2025.

Les deux parties ont exprimé leur soutien à la connectivité économique régionale, avec la priorité immédiate étant accordée à la conclusion rapide des négociations sur l’accord de Partenariat économique intégral régional (RCEP), à la promotion de la facilitation du commerce vers les cadres de libéralisation de qualité et transparents.

Sur les aspects socioculturels, les deux côtés continueront de se concentrer sur la coopération dans l'éducation, la promotion de la connectivité humaine et l'augmentation des échanges populaires conformément à la Stratégie humaine. L'ASEAN a demandé à la Nouvelle-Zélande d'accorder un soutien aux micros, petites et moyennes entreprises qui constituent l'une des priorités de la construction de la Communauté économique de l'ASEAN.

L'ASEAN célébrera cette année le 50e anniversaire de sa fondation, la Nouvelle-Zélande a salué le thème et les six priorités de l'Année ASEAN 2017, affirmant être disposée à aider l’ASEAN à réaliser ces priorités et à participer à ses activités de commémoration. -VNA