Pékin (VNA) -  L’ambassadeur du Vietnam en Chine, Dang Minh Khôi, a souligné que la position du Vietnam en Mer Orientale est constante et inchangée, lors de son interview accordée le 18 janvier à la Télévision hongkongaise Feng Huang. 

L’ambassadeur du Vietnam en Chine Dang Minh Khôi. Photo : VNA

Le diplomate vietnamien a déclaré que le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong a été le premier dirigeant étranger à visiter la Chine en 2017.

Lors de l’entretien entre le secrétaire général du PCV Nguyên Phu Trong et le secrétaire général du Parti communiste chinois et président de Chine Xi Jinping, les deux dirigeants ont discuté de la question ​de la Mer Orientale et sont parvenus à des conceptions communes.

L’ambassadeur a déclaré : "La question ​de la Mer Orientale est clairement reflétée dans la Déclaration commune où les deux parties sont bien conscientes des désaccords existants. ​​Bien contrôler les différents, bien gérer la situation, ne pas affecter les relations entre les deux Partis et les pays sont des tâches importantes".

Questionné ​sur une information récente selon laquelle le Vietnam intensifie l'expansion et la consolidation de ses ouvrages sur les îles ​de la Mer Orientale, l'ambassadeur du Vietnam Dang Minh Khôi a affirmé que la position du Vietnam en Mer Orientale est cohérente et immuable. Le Vietnam n’a pas l’intention de remplacer le rôle des Philippines dans la question en Mer Orientale.

Il  a souligné : «Les activités du Vietnam sur les îles et rochers qu'il ​gère sont tout à fait normales. Le Vietnam n'a pas ​renforcé ou réduit ses activités sur se​s îles. Les avis selon lesquels le Vietnam prend en charge le rôle des Philippines​ sont des opinions personnelles. Ce n'est pas conforme avec l’option du ​pays et ne correspond pas à la réalité actuelle. Jusqu'à présent, ​aucun autre pays n'a dit craindre que les activités vietnamiennes sur ses îles créeront un​e instab​ilité".

Selon l'ambassadeur Dang Minh Khoi, ​depuis 2014, le Vietnam et la Chine ont tenu chaque année des entretiens sur la délimitation des eaux maritimes à l’extérieur du ​golfe du Bac Bo (Tonkin), mais c​e problème ne peut être résolu dans un court laps de temps.

Les deux parties doivent mener des négociations sur la base du respect du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, et les accords bilatéraux et multilatéraux auxquels les deux parties sont parvenues.

L’ambassadeur Dang Minh Khôi a souligné que, sur la base de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), la partie vietnamienne est prête à parvenir à un code de conduite en Mer Orientale (COC). -VNA