L'ambassadeur Ton Sinh Thanh s'exprime lors du colloque. Photo: VNA

New Delhi (VNA) -  "La Mer Orientale : les impacts sécuritaires et économiques", tel était le thème d’un colloque tenu mercredi 24 février à New Delhi, en Inde.

Présent à ce colloque, l’ambassadeur vietnamien ​Ton Sinh Thanh a réaffirmé la souveraineté indiscutable du Vietnam sur les deux archipels de Hoang Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly). Le Vietnam dispose suffisamment des preuves historiques comme juridiques pour affirmer sa souveraineté pour ces deux archipels, a-t-il martelé.

Le Vietnam est déterminé à défendre sa souveraineté sur ces archipels et prêt à collaborer avec les autres parties qui en revendiquent la souveraineté pour régler les ​différends territoriaux ​par des mesures pacifiques, conformément au droit international, a-t-il déclaré.

Le diplomate vietnamien a appelé tous les ​parties à maintenir le statu quo, à s’abstenir de recourir à la force ou de menacer d’y recourir, à faire preuve de retenue pour ne pas accentuer la tension dans la région. Les parties doivent ​respecter sérieusement et pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et adopter au plus vite un Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982, le Vietnam dispose de droits souverains et de juridiction dans sa zone économique exclusive de 200 milles marins et sur son plateau continental.

Le Vietnam est déterminé à défendre ses droits et à maintenir ses activités permanentes dans ses ​mers territoriales, à continuer de collaborer avec d’autres pays, dont l’Inde, pour explorer et exploiter les ressources naturelles dans sa zone économique exclusive. Le Vietnam soutient le respect et la réalisation sérieuse du CNUDM de 1982 et poursuit ​ses efforts pour faire de la Mer Orientale une zone de paix, de stabilité et de coopération pour le développement, a souligné l’ambassadeur Ton Sinh Thanh.

Il a par ailleurs exprimé sa profonde inquiétude ​devant les évolutions complexes en Mer Orientale, dont la militarisation par la Chine qui menace la paix, la sécurité, la stabilité et la coopération et aussi la sécurité et la sûreté de la navigation maritime et aérienne dans cette zone maritime​, mais aussi la paix et la coopération en Asie-Pacifique.

Lors du colloque, plusieurs chercheurs indiens ont également critiqué les actes unilatéraux ​menés par la Chine en Mer Orientale, appelant les parties concernées à rechercher des solutions pacifiques à leurs différends pour promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région.

Le colloque, organisé par l'Institut ML Sondhi ​pour l'Asie-Pacifique, le Fonds national de la navigation et le Centre d'analyse et de stratégie ​de Chine, a porté sur deux grands sujets: Politique de l'Inde au regard de la question de Mer Orientale et Moteur de sécurité de la région. Il a attiré des experts indiens, russ​es, ​japonais, ​australiens et ​singapouriens. -VNA