mercredi 26 juillet 2017 - 23:43:28

Le Vietnam à la réunion restreinte des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN aux Philippines

Imprimer

Le vice-PM et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh à la réunion restreinte des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN aux Philippines. Photo: qdnd
Boracay (VNA) – Une délégation du Vietnam, conduite par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh, a participé à la première réunion restreinte en 2017 des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN qui a eu lieu les 20 et 21 février à Boracay, aux Philippines.

Pham Binh Minh a exprimé son soutien accordé aux priorités de la coopération au sein de l’ASEAN en 2017, avant de se déclarer convaincu que ces priorités contribueraient au renforcement du rôle de l’ASEAN en matière de maintien de la paix et de la stabilité dans la région, en cette conjoncture d'évolutions complexes de la situation régionale et mondiale.

Le vice-Premier ministre vietnamien a souligné la nécessité d’intensifier la coopération économique au sein de l’ASEAN, d’améliorer la compétitivité de l’association, de réduire les écarts de développement entre les pays membres, de promouvoir la connexion des infrastructures comme l’intégration régionale de leurs entreprises.

Concernant les relations diplomatiques, Pham Binh Minh a demandé à l’ASEAN de renforcer son rôle au sein des mécanismes de coopération régionale comme l'ASEAN+1, l'ASEAN+3, le Forum régional de l'ASEAN (ARF) et le Sommet d'Asie de l'Est (EAS), ainsi que d’améliorer l’efficacité de ceux-ci.

S'agissant de la question de la Mer Orientale, le chef de la diplomatie vietnamienne a exprimé son inquiétude devant les récentes évolutions complexes dans cette zone maritime pour appeler les pays membres de l’ASEAN à intensifier leur solidarité et à exploiter leur position commune.

Pham Binh Minh a souligné l’importance du règlement des différents par des mesures pacifiques ​reposant sur le droit international, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982).

Il a également demandé de respecter les procédures diplomatiques et juridiques, de renforcer les dialogues, d’appliquer pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), ainsi que parvenir dans les meilleurs délais au Code de conduite en Mer Orientale (COC). -VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres