lundi 21 août 2017 - 07:51:11

Le Vietnam à la réunion des officiels de l'ASEAN

Imprimer

La réunion des officiels de l'ASEAN (SOM) et de l'ASEAN+3, le Sommet de l'Asie de l'Est (EAS) et le Forum régional de l'ASEAN (ARF) ont eu lieu du 7 au 10 juin à Surabaya, Indonésie.

Les pays ont examiné la mise en oeuvre des décisions fixées et discuté des problèmes régionaux d'intérêt commun et des préparatifs de la 44e conférence des ministres des Affaires étrangères (AE) de l'ASEAN, de la conférence des ministres des AE de l'ASEAN et les pays partenaires et du 18e Forum régional de l'ASEAN, qui se dérouleront à la troisième semaine de juillet prochain.

L'assistant du ministre vietnamien des AE, chef de la délégation vietnamienne, Pham Quang Vinh, était présent.

Lors de la réunion des officiels de l'ASEAN et des conférence connexes, les pays de l'ASEAN ont continué d'insister sur les efforts d'édifier la communauté de l'ASEAN en 2015, le renforcement de la connexion régionale, le renforcement des relations avec les partenaires, la valorisation du rôle central de l'ASEAN dans l'édification de la structure régionale et l'accélération de la coopération commune pour la paix, la stabilité et le développement de la région ainsi que dans le règlement efficace des défis qui se posent pour la sécurité traditionnelle et non traditionnelle, dont les catastrophes naturelles, le changement climatique, les épidémies, la sécurité vivrière et énergétique, la sécurité de la navigation et la criminalité transnationale.

Les pays partenaires ont continué de soutenir l'ASEAN dans l'édification de sa communauté et estimé le rôle central de l'ASEAN dans la région asiatique.

Lors du SOM, de l'ASEAN+3 (ASEAN et la Chine, le Japon et la République de Corée) et de l'EAS, les pays ont fait grand cas des progrès obtenus ces derniers temps, de la réalisation du Programme de travail de l'ASEAN+3 et de l'EAS (2003-2012), des cinq domaines prioritaires de l'EAS (finances, énergie, éducation, catastrophes et épidémies) et ont discuté des orientations de coopération futures.

L'ASEAN+3, qui constitue le cadre de coopération régionale, vise à édifier la communauté d'Asie de l'Est. L'EAS est un forum où les dirigeants de haut rang peuvent discuter de questions de portée stratégique, notamment en matière politique, sécuritaire et de coopération au développement. L'EAS constitue un élément important dans la structure régionale en voie d'être créée, pour la paix, la sécurité et le développement de la région.

Les pays ont aussi apprécié la participation officielle de la Russie et des Etats-Unis à l'EAS en novembre prochain.

Lors du Forum régional de l'ASEAN (ARF), les pays ont discuté de nombreux problèmes régionaux et mondiaux importants, examiné et pris des mesures précises pour mettre en oeuvre efficacement le Plan d'action de Hanoi sur la réalisation de la Vision de l'ARF d'ici à 2020.

Dans le cadre de ces conférences, notamment l'ARF, des pays ont abordé le problème en Mer Orientale. Ils ont exprimé leur préoccupation devant les récents déroulements complexes, tout en soulignant l'importance de garantir la paix, la stabilité et la sécurité de la navigation, de même que de régler les litiges par voie de négociations pacifiques, de respecter le droit international, la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

S'adressant à cette occasion, le chef de la délégation du Vietnam, assistant du ministre des AE, Pham Quang Vinh, a fait grand cas des efforts de l'ASEAN dans l'édification de sa communauté, l'élargissement de la coopération avec ses partenaires, la valorisation de son rôle central dans la coopération, pour la paix, la stabilité et le développement.

Concernant la Mer Orientale, l'assistant du ministre des AE, Pham Quang Vinh, a souligné que la paix, la stabilité, la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale étaient la préoccupation et l'intérêt commun de tous les pays. La région et tous les pays doivent continuer de conjuguer leurs efforts pour ces objectifs.

Dans cet esprit, le Vietnam soutient les efforts d'édifier la confiance et la coopération pour la paix, la stabilité et la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale; valorise davantage les outils et mécanismes régionaux existants dont le Traité d'amitié et de coopération (TAC), la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), le Forum régional de l'ASEAN (ARF)...; réalise les engagements du Plan d'action ASEAN-Chine (période 2011-2015) approuvé lors du Sommet ASEAN-Chine en octobre 2010 sur le respect et la mise en oeuvre complète et efficace de la DOC, en demandant d'organiser au plus tôt la Conférence des hauts officiels ASEAN-Chine sur la réalisation de la DOC.

Cependant, des affaires complexes continuent d'avoir lieu, causant une instabilité en Mer Orientale, dont deux très récemment. Le 26 mai dernier, les câbles d'exploration sismologique déployés par le navire Binh Minh 02 du Vietnam, en activité dans la zone de son plateau continental et en plein coeur de sa zone économique exclusive des 200 milles marins, ont été sectionnés par un navire de surveillance maritime de la Chine. Ensuite, le 9 juin, une affaire similaire a eu lieu, un navire chinois escorté par deux navires d'administration de pêche a coupé les câbles du navire Viking II, également en mission d'étude sismologique dans la zone économique exclusive et dans la zone du plateau continental du Vietnam.

Le Vietnam a énergiquement protesté contre ces actes, qui rendent de plus en plus instable la situation en Mer Orientale, visent à faire d'une zone totalement non litigieuse une zone litigieuse, causant l'inquiétude des pays concernés et de la communauté internationale, menaçant la paix, la stabilité, la sécurité de la navigation maritime dans la région en général.

Le Vietnam réaffirme fortement le principe de respecter le droit international et la souveraineté nationale, demande résolument que de tels actes ne se reproduisent plus, et préconise toujours de régler les différends par le biais de négociations pacifiques.

Il est indispensable d'intensifier les institutions juridiques de la région, a indiqué Pham Binh Minh. Toutes les parties doivent observer strictement les principes fondamentaux du droit international, de la CNUDM et de la DOC, régler les différends de manière pacifique, faire preuve de retenue et ne plus complexifier la situation. Cela sera déterminant pour garantir la paix, la stabilité et la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale, selon lui.

Le 18e Sommet de l'ASEAN a affirmé l'importance de la DOC pour la paix, la stabilité et la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale, et décidé que l'ASEAN fera en sorte d'accomplir au plus tôt le code guidant la mise en oeuvre de la DOC et de parvenir à établir le Code de conduite en Mer Orientale (COC). L'ASEAN demande à la Chine de poursuivre ses efforts, de concert avec l'ASEAN et dans un esprit constructif, ouvert et sincère, pour régler les problèmes en suspens afin d'achever au plus tôt le code guidant la mise en oeuvre de la DOC. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres