Le directeur de l'Autorité de management des fréquences radioélectriques, Doan Quang Hoan. Photo: VNA

Genève, 30 novembre (VNA) – La délégation vietnamienne, conduite par le vice-ministre de l'Information et de la Communication Pham Hong Hai, a pris part à la Conférence mondiale des radiocommunications de 2015 (CMR-15), organisée du 2 au 27 novembre à Genève, en Suisse.

Le Vietnam y a apporté 15 propositions ayant pour objet de garantir l'utilisation harmonieuse des fréquences et de protéger les intérêts nationaux dans l'assignation et l'allotissement du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites de satellites géostationnaires, notamment pour son satellite VINASAT.

Cette conférence a décidé qu'il était nécessaire d'étudier plus avant les incidences et les applications d'une future échelle de temps de référence, notamment en ce qui concerne la modification du temps universel coordonné (UTC) et la suppression de la "seconde intercalaire".

En vertu de la décision prise par la CMR-15, de nouvelles études doivent être menées sur les échelles de temps de référence existantes et celles qui pourraient être adoptées dans l'avenir, notamment en ce qui concerne leurs incidences et applications.

Un rapport sera soumis à la Conférence mondiale des radiocommunications de 2023. D'ici là, l'échelle de temps UTC continuera de s'appliquer, conformément à la Recommandation UIT-R TF.460-6, et le Bureau international des poids et mesures (BIPM) continuera d'en assurer la maintenance.

Les CMR, qui ont lieu tous les trois à quatre ans, ont pour tâche d'examiner et, s'il y a lieu, de réviser le Règlement des radiocommunications, traité international régissant l'utilisation du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites des satellites géostationnaires et non géostationnaires. -VNA