Le président de l'AN du Vietnam Nguyen Sinh Hung a donné son discours lors de la première séance plénière. Photo: VNA

Le Parlement est ​l'incarnation de la démocratie et la 4e Conférence mondiale des présidents de parlement est l'opportunité de réaffirmer les engagements pris face à une  situation internationale qui change de jour en jour, a affirmé le président de l'Assemblée Nationale du Vietnam, Nguyen Sinh Hung lors de la première séance plénière.

Dans son discours, Nguyen Sinh Hung a souligné que lors de la 132e Assemblée de l’Union interparlementaire (UIP), organisée en mars 2015 au Vietnam, les parlements membres de l’UIP avait adopté la Déclaration de Hanoi intitulée "Les objectifs de développement durable : passer des mots à l’action". Les parlements ont affirmé la ​vision de développement durable de considérer l'homme comme le centre pour mettre en œuvre les droits de l'homme et valoriser tous leurs potentiels, de garantir la paix et la sécurité internationale, de respecter la Charte de l'ONU et le droit international.

Le dirigeant vietnamien a déclaré qu'avec le souhait de maintenir la paix, le Vietnam préconisait le règlement des différends par la voie diplomatique dans le respect des principes de la Charte de l'ONU et du droit international. Le Vietnam s'est engagé à ne pas recourir à la force ou à menacer d'y recourir pour l’intérêt et la sécurité de la région et du monde. Le Vietnam proteste contre tous les actes de violence et le terrorisme, a-t-il conclu.

La 4e Conférence mondiale des présidents de parlement s'est ouverte le 31 août à New York avec la participation de 140 délégations parlementaires, portant sur la paix, la démocratie et le développement.

Prenant la parole, le président de l'UIP Saber Chowdhury a souligné que l'organisation de la conférence témoignait de la participation active des pays à l'élaboration de l'agenda après 2015 de l'ONU.

Il a souhaité que l'UIP et l'ONU ​signent un accord de coopération s'orientant vers les objectifs communs concernant l'homme, la sécurité, la vie de la population. Il a cité des défis auxquels l'homme doit faire face comme le changement climatique, les épidémies, les inégalités...

Présent à la conférence, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a estimé les efforts et le rôle de l'UIP dans le règlement des problèmes internationaux et ses contributions à l'agenda de l'ONU.

Après l'ouverture ont eu lieu deux séances plénières. L'une a porté sur les parlements dans les relations internationales, l'introduction de la question de l’égalité des sexes dans les affaires parlementaires et l'autre sur la participation de l'UIP dans la mise en œuvre des objectifs de développement, les défis auxquels font face actuellement les parlements. -VNA