Hanoi, 3 février (VNA) – Le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc vient de demander aux forces compétentes de renforcer leur coordination avec celles de garde-frontières et de garde-côtes pour anéantir les réseaux de contrebande des carburants en mer.

Le fléau de la contrebande des carburants gagne la zone économique exclusive au sud-ouest du Vietnam et les régions côtières des provinces et villes de Quang Ninh, Hai Phong (Nord), Nghê An (Centre), Bà Ria-Vung Tàu, Soc Trang, Kiên Giang (Sud), et des voies navigables et ports maritimes internationaux, selon le ministère de la Défense.

La lutte contre la contrebande de carburant en mer se renforce.Photo: suckhoedoisong.vn

Du premier décembre 2012 au 27 septembre 2015, les forces de garde-côtes et de garde-frontières ont introduit une instance contre 15 personnes pour deux affaires de trafic illicite de 649.079 litres de gazole, pris des mesures administratives à l’encontre de 67 affaires, confisqué plus de 21,3 millions de litres d’essence et gazole. Plus de 270 milliards de dôngs (plus de 12 million de dollars) ont été versés dans les coffres de l’Etat.

Nguyên Xuân Phuc a demandé aux autorités compétentes d’examiner et faire la synthèse des difficultés et lacunes qui se sont manifestées lors de l’application des articles 153 et 154 du Code pénal, respectivement sur la contrebande et le transport transfrontalier illicite de marchandises ou de devises.

Le bureau permanent du Comité national de pilotage sur la prévention et la lutte contre la contrebande, la fraude commerciale et la contrefaçon devra présenter cette synthèse à son président qui est le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc au 2e trimestre de cette année. – VNA